Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 29/02/2016 : L’ASPTT en mode rouleau compresseur

Les volleyeuses mulhousiennes ont surclassé Istres, samedi soir au Palais des sports, en signant le score le plus cinglant (25-15, 25-9, 25-15) de la saison face à un adversaire, il est vrai, nanti de la peu glorieuse lanterne rouge.

Samedi soir, à l’issue de la victoire mulhousienne aux dépens d’Istres, la question, sur toutes les lèvres, concernait le souvenir d’un succès aussi aisé. En fait, ce souvenir était à ce point lointain que personne n’a été en mesure d’y répondre. Ce qui est certain, c’est que personne n’a fait mieux en Ligue A féminine et que ce n’est que la 2e fois, cette saison, qu’une équipe n’atteint pas les dix points dans un set (hors tie-break). Le week-end précédent, Aix/Venelles avait également infligé un 25-9 dans la 1re manche à Chamalières

« On a la recette pour gagner »

« Ça fait longtemps qu’on ne s’était pas rendu un match aussi facile » appréciait Magali Magail, le coach postier. La prestation mulhousienne a été à ce point à sens unique qu’on serait tenté de relativiser l’ampleur du succès… Il n’y a pas de gloire à triompher sans péril ! Mais, cette même équipe d’Istres, dans une configuration identique à celle qui a évolué samedi à Mulhouse, a été à deux doigts de pousser Béziers au tie-break (25-20, 14-25, 22-25, 20-25) une semaine auparavant. Et pire, Istres a toujours sauvé l’honneur face aux équipes de tête en prenant un set à Cannes, à Saint-Cloud et à Béziers ! La seule différence, c’est que les Provençales sont tombées sur une équipe mulhousienne qui avait à cœur de soigner une constance cruellement absente, face au Cannet (1-3), le week-end précédent.

Avec une qualité de service remarquable, trois sets durant, l’ASPTTM a privé Istres de la moindre construction crédible pour limiter son actif aux performances individuelles. Et que dire de l’attaque mulhousienne, qui n’a encore jamais atteint pareil taux de réussite (60 %), et d’une défense qui a beaucoup compliqué la tâche des Provençales à l’image des vingt attaques contrées (3) ou défendues dans le 2e set. Et même en réception, l’ASPTTM n’a perdu qu’un point, sur un service gagnant d’Odetta Ndoye (à 24-9 au 2e set).

« Il y avait de la constance dans le jeu , explique Magali Magail. Les filles ont accepté sur ce match que l’adversaire puisse réussir un point gagnant sans mettre en péril leur sérénité. On a la recette pour gagner… Maintenant, il va falloir l’appliquer face aux meilleurs ! » A commencer par Saint-Raphaël, samedi prochain, qui, au titre de ces victoires face à Cannes (deux fois 3-2) et vendredi à Béziers (3-2), a toutes les caractéristiques d’une grosse pointure.

LES STATS ASPTT Mulhouse-Istres 3-0. Les sets : 25-15 (22’), 25-9 (19’), 25-15 (21’). ASPTTM 52 attaques gagnantes sur 86 (60% ). Markovic (15/23, Orlé (13/23), Trach (8/10), Albu-Ilie (8/13), Souply (6/14), Papafotiou (2/2). services gagnants (Markovic Albu-Ilie Trach Souply. 8 blocks (Souply 3, Trach 2, Orlé 1, Markovic 1, Albu-Ilie 1). 11 fautes directes dont 4 au service. I stres 21 attaques gagnantes sur 78 (27% ), NDoye (8/20), Romana Perea (5/15), Serratore (3/14), Lazcano (1/8), Dascalu (2/4), Gommans (1/2), Mantion (0/2), Sévin (0/1). 1 service gagnant (Perea). 7 blocks (Perea 2, Dascalu 1, Lazcano 1, Sévin 1, Joffrin 1). 6 fautes directes dont 1 au service.

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats