ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 01/03/2018 : Au bal des occasions perdues

 

L’ASPTT Mulhouse a soldé sa campagne en Ligue des champions par une défaite, mardi soir, face aux Polonaises de Rzeszow (1-3). Un revers qui est à l’image d’une saison marquée par trop d’inconstance et trop d’occasions perdues.

Comme contre Zurich, quand les Mulhousiennes ont mené 24-22 avant de perdre le set initial (24-26), l’ASPTTM a raté le coche, mardi soir, dès la 1re manche face à Rzeszow. À 17-12 puis 20-17, les Postières avaient les débats en main avant d’être incapables de déposer le ballon dans le camp polonais. À 23-25, c’est un nouveau revers qui prenait forme avec, comme souvent cette saison, une inconstance fatale et de légitimes regrets.

Mardi soir, sans faire un gros match, l’ASPTTM est parvenue durant deux sets à rivaliser avec le n°3 polonais du moment (23-25 et 25-23 dans les 1er et 3e sets). Et, dans le même match, à livrer une prestation totalement décousue pour accuser un énorme handicap (8-18, 14-25 au 2e set et 11-20, 17-25 au 4e set). « Les Polonaises ont bien servi et ont appuyé sur nos faiblesses », regrettait Magali Magail, le coach postier.

Spelman et Trach à l’honneur

Éblouissante au contre face à Paris trois jours plus tôt, Ciara Michel a été promenée par la passeuse polonaise Anna Kaczmar. Quant à Britt Herbots, la meilleure Mulhousienne sur l’ensemble de la saison, elle a été muselée comme jamais. Sans faire un mauvais match, avec une seule faute directe à se reprocher, elle a vu 17 de ses attaques défendues ou contrées, pour ne marquer que deux points. Du jamais vu ! Hélène Rousseaux, la meilleure joueuse de la soirée (27 points, dont 24 attaques gagnantes sur 49 tentées), était la première à avouer « le régime spécial » accordé à sa compatriote. « Mulhouse est tributaire de l’efficacité de Britt (Herbots). » Ce match ne restera pas une référence du genre pour les Postières. Il n’en a pas moins été marqué par quelques points positifs. Notamment la prestation offensive d’Hayley Spelman (26 points, dont 23 en attaque sans le moindre déchet). Mais aussi la saine agressivité de Bojana Markovic au block (4 contres gagnants), grand artisan des illusions mulhousiennes dans le set initial (4/7 en attaque et 3 blocks), et la régularité d’Olga Trach (12/19 en attaque et 2 blocks, dont 80 % et 100 % de réussite offensive dans les 1er et 3e sets). Et, malgré la défaite, l’ASPTTM n’a enregistré que très peu de fautes (11, dont 4 au service) et signé 7 aces avec les doublés de Bojana Markovic, Hayley Spelman et Michaela Abrhamova.

Pour sa 7e campagne en Ligue des champions, l’ASPTTM n’a pas été en mesure de rééditer les éditions 2009 et 2011 soldées par des 3es places (il est vrai aux dépens d’adversaires modestes, puisqu’il s’agissait alors des Autrichiennes de Schwechat et des Espagnoles de La Laguna). En revanche, ce que l’histoire retiendra de cette dernière campagne, c’est que Mulhouse aura produit ses meilleures prestations à l’extérieur et face aux meilleures équipes (victoire 3-2 à Zurich et défaite 2-3 en Roumanie face à Alba Blaj). Et, pour la première fois, les Alsaciennes n’ont jamais déploré la moindre défaite en trois sets.

La consolation est maigre, mais elle a le mérite d’exister!

 

Article signé Christian Entz

 

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats