ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 01/04/2018 : Une première manche capitale

Dominée dans le set initial, l’ASPTT Mulhouse a renversé la situation de justesse (26-24) pour ensuite dominer Aix/Venelles et signer une victoire importante dans la perspective des demi-finales. La qualification, au meilleur des trois matches, pourrait se jouer le 13 avril en Provence.

Les Provençales n’ont gagné qu’une fois au Palais des sports. C’était il y a deux ans au même stade de l’épreuve. Aujourd’hui, cela reste l’exception qui confirme la règle. L’ASPTT Mulhouse est supérieure à Aix/Venelles, mais d’une courte tête, malgré l’ampleur du score (3-0) qui a sanctionné ce match aller des quarts de finale des play-offs.

Preuve s’il en fallait, le contenu d’un premier set qui a tenu en haleine un public particulièrement fourni (plus de 3000 spectateurs) et enthousiaste. Dans cette manche initiale, les Mulhousiennes peuvent se vanter d’avoir réussi le hold-up parfait en ne menant que deux fois (18-17, 21-20) avant d’obtenir deux balles de set (24-23, 25-24) et de s’imposer sur le fil.

« Si on ne perd pas le premier set, ce n’est pas le même match qui suit » , regrettait Félix André, le coach aixois.

Avec les chocottes

La première raison de cette situation étriquée est à mettre sur le compte d’une pression légitime qui a pesé sur les épaules des Mulhousiennes. Ces dernières avaient davantage à perdre que les Provençales. Ce qui explique, sans excuser, une fébrilité locale qui allait se traduire par un déchet important. Notamment 7 fautes directes au service et plus d’un tiers du capital provençal offert (9 fautes directes).

En revanche, sous l’impulsion d’une Léa Soldner combative à souhait, la défense a permis à l’ASPTTM de garder la tête hors de l’eau et d’alimenter Hayley Spelman (6/12 en attaque) et Bojana Markovic (4/8) décisives au filet.

L’écart dans cette première manche n’a jamais excédé les deux points. Mais, à 21-22, suite à deux points de Marie Salbot, et à 22-23, les Provençales, bien orchestrées à la passe par la Tchèque Lucie Smutna, ont soufflé le chaud. Du moins, jusqu’à ce qu’Olga Trach (23-23), Bojana Markovic (24-23, 25-24) et Hayley Spelman (26-24) ne s’arrachent sur les derniers échanges.

« Notre début de match a été très mitigé , avouera plus tard Léa Soldner. On a même joué avec le feu… Mais, en gagnant ce set, nous nous sommes libérées ».

Avec panache

Autant les Mulhousiennes ont été généreuses jusque-là, dans l’effort et dans les fautes, autant Aix/Venelles allait cumuler à son tour les fautes (8 dont 5 au service dans le 2e set). La bonne rentrée de l’Azérie Anastasiya Gurbanova (à 12-9) relançait les Provençales (13-12). À 16-14, Bojana Markovic (17-14, 18-14) et un ace d’Olga Trach (19-14) provoquaient le break. L’ASPTTM était dès lors sur les rails pour doubler son capital (25-21).

À l’image des longs échanges, tout à l’honneur des deux défenses animées par Léa Soldner et Marielle Bousquet-Rollet, les débats ont comblé l’audience. Notamment à l’entame de la 3e manche, marquée par de nombreuses égalités. À 12-11, Hayley Spelman prenait le service pour enchaîner les coups gagnants avec la complicité du block, dont celui de Britt Herbots (15-11). Il n’en fallait pas plus pour mettre l’ASPTTM sur orbite.

Lexi Dannemiller à la passe, Michela Abrhamova au centre, maintenaient l’écart (19-15) avant le bouquet final (6 à 1) pour conclure (25-16) sur le coup de patte de Bojana Markovic. « Il n’y a plus que quatre victoires à chercher pour aller au bout ! » , concluait la capitaine avec une rassurante conviction.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats