Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 01/12/2016 : L’ASPTTM s’offre enfin Cannes

Après avoir raté son entame de match et menée à l’issue du troisième set (1-2), l’ASPTT Mulhouse a réussi à renverser la situation pour battre Cannes au tie-break, hier soir, devant près de 3000 spectateurs et dans une chaude ambiance.

Pour la première fois depuis le début des années 90, l’ASPTT Mulhouse partait sur un pied d’égalité avec les Cannoises. Trop longtemps, on a eu du mal à croire celles qui annonçaient qu’à Cannes, « elles ont deux bras et deux jambes comme à Mulhouse ». En revanche, on les trouvait sincères quand elles se réjouissaient pour le gain d’un voire deux sets.

Hier, en se référant aux deux défaites déplorées par les Cannoises et au fait qu’elles disputaient là leur 10e rencontre du mois, les Mulhousiennes y croyaient. Elles y ont cru tellement fort, qu’elles sont même tombées de haut dans un 1er set où rien ne se passait comme prévu. La bonne entame cannoise (0-3, 3-8) avait coupé les jambes à l’ASPTTM dont on retiendra le maigre capital au service, l’ace de Lara Davidovic pour sauver une balle de set et un contre gagnant de la même Davidovic sollicitée en fin de manche pour suppléer Maëva Orlé.

Daly Santana rameute les troupes

La belle combativité affichée à Béziers faisait alors cruellement défaut aux Mulhousiennes dont la réception manquait également de stabilité pour faire la part belle au contre cannois à l’affût au filet et aux centrales Myriam Kloster et la Brésilienne Mariana Thomaz de Aquino, particulièrement efficaces (12-19, 17-25).

Sous l’impulsion de l’attaquante portoricaine Daly Santana, l’ASPTTM retrouvait toutefois de sa superbe pour, cette fois, prendre enfin la mesure des Cannoises. À 8-4, les Mulhousiennes comptaient déjà 2 aces et 2 blocks à leur compteur. Bojana Markovic montait en puissance et Lara Davidovic usait de son culot (14-7). La situation était suffisamment critique au sein de la réception cannoise pour que Laurent Tillie fasse appel à sa capitaine Sanja Bursac jusque-là blessée. Une bonne pioche qui se traduisait par un sursaut visiteur (16-11), mais sans freiner l’élan local porté par un chaud public (25-18). Avec 7 attaques gagnantes sur 13 tentées dans ce set, Daly Santana, bien sollicitée en attaque par Athina Papafotiou, était bien le principal artisan de ce retournement de situation.

Le 3e set allait permettre à son vainqueur de sauver les meubles. Le chassé-croisé se poursuivait jusqu’à 11-12… Jusqu’à ce que le premier arbitre désavoue son juge de ligne. Au lieu de 12-13, Cannes faisait le break à 11-14. Avec l’entrée en jeu de la passeuse colombienne Maria Alejandra Marin, l’ASPTTM revenait à un point (20-21). Maëva Orlé (21-22), Bojana Markovic au block (22-23), puis Daly Santana (23-24) entretenaient l’espoir. En vain. Un service dans le filet et un coup de patte de Sanja Bursac offraient la manche à Cannes (23-25).

Nullement abattues, les Mulhousiennes revenaient dans le combat, toujours emmenées par Daly Santana qui concrétisait au filet les exploits défensifs de Bojana Markovic (8-4, 12-6, 18-11). Les Cannoises prenaient l’eau de toute part et cette dernière signait, au contre, un 4e set (25-16) qui allait mettre l’ASPTTM sur orbite.

Dans une salle en délire, les Mulhousiennes ne rataient pas l’occasion de mettre fin à la série victorieuse des Cannoises au Palais des sports entamée le 23 avril 2008. Le tie-break était sans appel. Auteur de 7 points dans cet ultime jeu, Daly Santana poursuivait son festival (4-1, 11-5) jusqu’à conclure les débats sur sa 32e attaque gagnante du match (15-7).

« La différence, c’est Santana qui l’a faite » , regrettait Laurent Tillie. En face Magali Magail ne cachait pas son bonheur. « Battre Cannes sans avoir fait un grand match, c’est encore mieux, confiait le coach alsacien. On fait encore trop d’erreurs… On s’est même fait peur ! » Qu’importe, ce qui est arrivé hier soir au Palais marque une nouvelle donne en Ligue A féminine.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats