ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 01/12/2017 : Le retour de l’enfant prodige

Avec Brigitte Lesage, Mulhousienne comme elle, Christina Bauer présente le plus beau palmarès d’une volleyeuse française à l’étranger. Demain à 20h, sous les couleurs de Cannes, elle sera de retour dans un Palais des sports qui l’a vue grandir face au club de ses débuts, l’ASPTTM.

Il y a sept ans, en quittant l’ASPTT Mulhouse, Christina Bauer (30 ans le 1er janvier prochain) expliquait que jamais elle n’aurait pu choisir un autre club en France pour ne pas avoir à croiser l’équipe de son cœur. Celle qui a marqué le début de sa carrière professionnelle, en 2004, après ses premières gammes à Pfastatt (de 1998 à 2000) et à Kingersheim (de 2000 à 2004).

« On arrivait sur le terrain et on savait déjà qu’on allait gagner »

Entre-temps, l’eau a coulé sous les ponts et « les années ont passé, avoue Christina Bauer. J’ai joué dans de nombreux clubs, depuis, et j’ai dit la même chose en quittant Busto Arsizio. Jamais je ne pensais revenir en Italie et porter un autre maillot que celui de Busto. Pourtant, je suis allée à Piacenza et, ensuite, à Bolzano. Busto a été le club qui m’a laissé les meilleurs souvenirs sportifs et humains. Il y avait des liens extraordinaires entre le public, les dirigeants et les joueuses et on a tout gagné… Le championnat, la Coupe d’Italie et la Coupe d’Europe. Il y avait dans l’équipe une sérénité comme Cannes l’avait par le passé. On arrivait sur le terrain et on savait déjà qu’on allait gagner. Mulhouse, c’est le club de ma ville… Celui de mes débuts professionnels. Ça ne s’oublie pas… D’ailleurs, ma mère donne toujours un coup de main avec les bénévoles. Et, je continue de lire L’Alsace et je suis les résultats de l’ASPTTM depuis que je suis partie. Mais aujourd’hui je suis Cannoise ! »

« Je commence, déjà, à sentir ce mélange d’appréhension et d’excitation »

Nul doute qu’en plus d’un enjeu exceptionnel, entre les championnes de France en titre et le leader du moment en Ligue A féminine, l’émotion sera forcément au rendez-vous du Palais, demain, avec une équipe de Cannes qui compte trois ex-Mulhousiennes : Myriam Kloster, la sympathique Belge Angie Bland et Christina Bauer. « Ce sera un match particulier , poursuit cette dernière. Je commence déjà à sentir ce mélange d’appréhension et d’excitation. J’ai six années de souvenirs dans ce Palais. Ma famille viendra au grand complet et mes amis aussi. D’ailleurs, depuis le début de semaine, je reçois des messages dans ce sens. Notamment de Martin Panou (son premier entraîneur à l’ASPTT Mulhouse en 2004), mais aussi de Clément Puchalski, un ami de toujours, d’Isaline Sager-Weider (son ex-coéquipière aujourd’hui à Vandoeuvre-Nancy) et Alexandrina Treneva (l’ex-attaquante du VBCR Huningue de la grande époque). Cannes est certes premier au classement… Mais l’ASPTTM est championne de France. Je ne sais pas qui aura le plus de pression sur ses épaules… Je m’attends à une grosse ambiance et à un gros match. J’ai hâte qu’on soit samedi ! »

« J’avais envie de rejouer les premiers rôles. Et de gagner enfin le championnat de France ! »

L’été dernier, après le dépôt de bilan de Bolzano et avant l’annonce du recrutement cannois, il avait été question d’un retour de Christina Bauer à Mulhouse. « Il y a eu effectivement un contact. Mais il n’y a jamais eu d’offre. D’ailleurs, je ne pensais pas revenir en France. J’étais bien à Bolzano et j’ai espéré jusqu’au dernier moment que le club allait trouver les finances pour repartir. Après le Fenerbahçe, où je suis restée deux saisons, et mes deux années à Piacenza et à Bolzano, je n’étais pas prête à changer une nouvelle fois. En fait, je n’avais pas le choix. Quand l’opportunité d’aller à Cannes s’est présentée, le défi sportif a pris le dessus. Je venais de passer une saison très stressante à Bolzano où on a lutté pour se maintenir. J’avais envie de rejouer les premiers rôles. Et, surtout, de gagner enfin le championnat de France !*» L’ASPTT Mulhouse est prévenue. Christina Bauer ne viendra pas à Mulhouse la fleur au fusil. Mais bel et bien avec l’intention de renverser le tenant du titre. Même s’il s’agit de l’ASPTTM.

*Christina Bauer a gagné les championnats d’Italie (2012), de Turquie (2015), deux coupes d’Europe (2012 avec Busto Arsizio et 2014 avec Fenerbahçe Istanbul) mais a perdu ses quatre finales du championnat de France (de 2007 à 2010) avec l’ASPTTM.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats