ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 04/05/2017 : Maëva Orlé en remet une couche

Deux ans après sa première et dernière finale avec Le Cannet, Maëva Orlé affrontera le club de ses débuts, samedi à 17 h 30 à Paris-Coubertin, pour tenter de décrocher avec l’ASPTT Mulhouse son premier titre de championne de France, qui serait aussi le premier du club alsacien.

Il y a des matches comme ça qu’on ne peut pas oublier. En l’occurrence, la finale des play-offs de 2015 entre Le Cannet et Cannes. Il s’agissait alors du match des adieux de Victoria Ravva au sein d’un RC Cannes montrant ses premiers signes de faiblesse face à un Cannet, révélation de la saison, qui avait raflé les distinctions individuelles de la Ligue nationale (Myriam Kloster MVP et meilleure centrale, Élisabeth Fédélé meilleure att./réceptionneuse, l’Américaine Nicole Davis meilleure libéro et l’Italien Ricardo Marchesi meilleur entraîneur).

Au sein de ce Cannet brillait déjà une certaine Maëva Orlé dont c’était également les adieux avant de venir à Mulhouse. « Forcément, je n’ai rien oublié de cette finale. Et, aujourd’hui, j’y pense encore plus fort qu’avant parce que je vais la rejouer, de surcroît face au Cannet, avoue l’intéressée. Je m’en souviens surtout avec regret parce que nous avions mené deux sets à rien et 23-21 dans le 4e set avant de perdre la manche 23-25 et le match au tie-break. »

« Quand on se sent bien dans une équipe, ça aide pour que chacune soit épanouie »

Pilier incontournable de l’ASPTT Mulhouse, dans un rôle d’attaquante de pointe rarement attribué aux joueuses françaises, Maëva Orlé (26 ans lundi prochain) peut se vanter d’avoir pris une part active dans le match décisif, face à Cannes, pour valider le ticket mulhousien pour la finale de ce samedi.

Avec 59 % de réussite offensive – un score énorme pour une « pointue » -, deux aces et deux blocks gagnants en prime, la prestation de cette dernière a été la conjugaison parfaite de l’adresse et de la puissance que dégage la belle attaquante au profil des filles des Îles.

Pourtant, malgré un teint coloré et des cheveux qui ont frisé sous le vent, Maëva Orlé est une Parisienne désinvolte qui ne s’enflamme pas pour une prestation, aussi bonne soit-elle.

« Apparemment, c’est ce que tout le monde m’a dit, poursuit-elle avec une sympathique modestie. Mais je ne me vois pas bonne pour autant. C’est juste encourageant pour la suite, notamment en termes de confiance avant la finale. On va probablement m’attendre un peu plus au filet. Après, chaque match est différent. Notre force cette année ne dépend pas de l’une ou l’autre individualité. C’est le groupe et sa solidarité qui font notre force. Il y a une véritable union collective, c’est d’ailleurs assez curieux… Mais, la dernière fois que j’ai éprouvé ce sentiment, c’était avec cette équipe du Cannet qui est allée en finale. Je pense toutefois que, cette année, nous avons un petit plus et cela se ressent sur notre personnalité. Quand on se sent bien dans une équipe, ça aide pour que chacune soit épanouie, pour avancer. L’atmosphère au sein du groupe, avec un staff qui s’implique et travaille beaucoup pour nous, est tout simplement exceptionnelle ! »

« Nous avons un petit truc en plus que je ne peux pas expliquer »

Incontestable leader du championnat cette saison, l’ASPTT Mulhouse n’a connu que trois vainqueurs lors de la première phase : Nantes, Béziers et Le Cannet… Le même Cannet qui,comme les Mulhousiennes, se dit que l’occasion d’être championne, ce samedi, est trop belle pour ne pas en profiter.

« Les deux équipes sont différentes, prévient Maëva Orlé. Nous avons chacune remporté, face à l’autre, notre match à domicile. Techniquement et tactiquement, il y aura du répondant. Mais nous avons un petit truc en plus que je ne peux pas expliquer. Et puis, il y aura une bonne partie de notre public (Ndlr : plus de 300 supporters alsaciens, qui feront association avec les 600 Haut-Marnais de Chaumont au titre de la région Grand-Est, sont annoncés) qui fera le déplacement. Il a été notre « 7e joueuse » tout au long de la saison à Mulhouse et le sera encore à Paris ! »

Paris où Maëva Orlé, pur produit du Plessis-Robinson, jouera de toute façon à domicile !

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 24/11/2017 19:00 Venelles | Mulhouse
LE 28/11/2017 20:00 Terville Florange (Elite) | Mulhouse
LE 02/12/2017 20:00 Mulhouse | RC Cannes

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 15 6 5 1
2.RC Cannes 15 6 5 1
3.Mulhouse 14 6 5 1
4.St-Raphaël 11 6 3 3
5.Le Cannet 10 6 4 2
6.Venelles 9 6 3 3
7.SF Paris St-Cloud 8 6 3 3
8.Nantes 8 6 2 4
9.Evreux 7 6 2 4
10.Vandoeuvre Nancy 5 6 2 4
11.Quimper 4 6 1 5
12.Chamalières 2 6 1 5
Tous les résultats