ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 05/01/2018 : L’ASPTT Mulhouse sait s’adapter

L’ASPTTM a souffert mercredi soir pour se débarrasser de Saint-Raphaël (3-1) en quarts de finale de la Coupe de France. Au terme d’un match très serré, les volleyeuses mulhousiennes ont néanmoins trouvé les ressources pour s’imposer avant de retrouver le championnat, demain, face à Vandoeuvre/Nancy.

« C’était un match de Coupe, donc c’était indécis ». En une phrase, le coach de l’ASPTT Mulhouse, Magali Magail, a parfaitement résumé l’intensité des débats lors du quart de finale de Coupe de France remporté par son équipe aux dépens de Saint-Raphaël, mercredi soir, au terme de quatre sets très serrés (3-1 : 26-24, 26-24, 23-25, 25-23).

Les Mulhousiennes se sont mieux acclimatées à un problème spécifique lié à l’utilisation des ballons. Elles se sont entraînées après Noël uniquement avec les balles de la marque « Mikasa », réservées à la Champion’s League et à la Coupe de France. Ces ballons sont plus flottants et plus difficiles à réceptionner sur service adverse. « Nous avons eu presque dix séances pour nous y faire, même si cela a moins d’importance dans mon jeu » , reconnaissait la grande attaquante de l’ASPTTM, Hayley Spelman.

Au passage, les Haut-Rhinoises ont profité de ce quart de finale pour bien préparer leur déplacement à Zurich jeudi prochain pour la 2e étape de la Ligue des champions. À l’inverse, repasser à des balles « Molten » pour la Ligue A féminine, dès demain (19 h) face à Vandoeuvre/Nancy, est « beaucoup plus aisé » , affirme Magali Magail, pas inquiète pour un sou.

Face à Saint-Raphaël, le staff alsacien avait opté pour un jeu favorisant les centrales. L’Américaine ‘‘Lexi’’ Dannemiller était alignée à la passe dans cette perspective. Un premier choix payant à 53 % de réussite sur la partie (18/34), qui représente 24 % des balles en attaque (141 disputées au total). Ses coéquipières ont en revanche connu des difficultés pour enfoncer le clou.

Carla Rueda Cotito à son avantage

Mais cette saison, le champion de France mulhousien dispose d’un large effectif et Magali Magail a donc ouvert son banc pour mettre à terre de coriaces Raphaëloises. Carla Rueda Cotito, l’internationale péruvienne, était ainsi tout à sa joie après la rencontre. « Je suis bien sûr heureuse de ce résultat. Je suis satisfaite d’avoir participé à cette victoire importante. C’est la première fois que j’ai joué trois sets cette année et j’ai pu démontrer mon potentiel. »

L’attaquante-réceptionneuse sud-américaine s’est distinguée à plusieurs reprises, offrant d’autres choix en attaque. Carla Rueda Cotito a même fait le show sur quelques points en bout de filet dans la 3e manche et son enthousiasme a été pour le moins contagieux après certains rallyes. La dernière arrivée dans le club mulhousien a encore rempli chaque colonne de statistiques dans l’ultime manche.

De son côté, Britt Herbots savourait ce succès autour des supporters… et d’un verre de crémant. « Je n’ai pas eu peur de devoir disputer un tie-break (à 21-20 au 4e set), qui peut toujours s’avérer incertain » , affirmait d’ailleurs l’internationale belge, opposée pour la première fois à sa compatriote de Saint-Raphaël, Liesbeth Vindevoghel. « Elle vient du même club en Belgique (Asterix AVO Beveren), mais elle est partie alors que j’étais à peine née (3 ans)  » , glissait dans un éclat de rire la meilleure marqueuse de l’ASPTT Mulhouse (21 points). À ses côtés, Alexia Dannemiller faisait remarquer qu’un changement en défense avait obligé l’expérimentée Azuréenne à frapper plus en profondeur.

Lisa Jeanpierre, la plus jeune du groupe pro postier, a profité de ce duel pour entrer en jeu et réaliser plusieurs services qui ont mis en difficulté les visiteuses. Comme face à Béziers, elle a signé un service gagnant à un moment important. « Je suis restée dans ma bulle en entrant sur le terrain » , soulignait la Kingersheimoise.

En demi-finale, les Alsaciennes affronteront Cannes, Béziers ou Le Cannet le 6 février prochain. Mais place d’abord à la Ligue A féminine, dès demain au Palais des Sports face à Vandoeuvre/Nancy, à l’occasion de la première rencontre du cycle retour.

Coupe de France – Quarts de finale
FÉMININES

Nantes – Béziers 1-3

Evreux – Cannes 1-3

Cannet – Paris/St. Cloud 3-1

ASPTT Mulhouse – Saint-Raphaël 3-1

 

 

Article signé Thierry Hufschmitt

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats