Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 05/10/2016 : L’ASPTTM doit faire le plein

Après un périlleux déplacement à Nantes et la réception des championnes de France, l’ASPTT Mulhouse aborde pour la première fois de la saison un adversaire plus largement à sa portée, ce soir à 20 h 30, à Vandoeuvre/Nancy. Le gain des trois points est cette fois impératif pour les Mulhousiennes.

S’offrir les championnes de France en titre reste un privilège rare pour l’ASPTT Mulhouse qui peut compter sur une main le nombre de ses exploits en 25 saisons au sein de l’élite. Les deux points ainsi pris par les Mulhousiennes aux dépens de Saint-Raphaël (3-2) constituent un capital précieux qui n’en reste pas moins, pour un prétendant au carré d’as, le minimum syndical. Car il est acquis dans ce championnat que la différence entre le trio de tête et le gros du peloton se fera au prix d’une certaine constance à l’extérieur et d’un sans-faute à domicile.

À ce titre, le point pris à Nantes et la victoire acquise face à Saint-Raphaël permettent à l’ASPTTM de rester dans les clous, mais sans le moindre bonus au compteur. Et pour préserver cette position, un succès en trois ou quatre sets, ce soir, sera indispensable aux postières. « Il est clair que l’objectif sera de ramener les trois points , confirme Magali Magail. Après, il est tout aussi évident que ce ne sera pas facile. On va se heurter à une équipe qui se bat beaucoup et qui sera revancharde après sa défaite concédée à Évreux. »

« On a vécu un naufrage collectif »

Après un succès initial aux dépens de Terville-Florange (3-0), les Nancéiennes se sont laissé surprendre par Évreux (0-3 : 20-25, 16-25, 24-26) et une certaine Yulia Ferulik créditée de six contres gagnants et de 72 % de réussite offensive (5 att. gagnantes sur 7 tentées). « On avait bien commencé et on a même mené avant qu’Evreux n’égalise à 17-17, raconte l’ex-Mulhousienne Isaline Sager-Weider. Après, le doute s’est installé et on a vécu un naufrage collectif. Il n’y en a pas une qui a été en mesure de sortir la tête de l’eau. À commencer par moi. Je trouve ce début de saison un peu poussif… L’été a été long ! Pour celles qui ont joué la qualif à l’Euro, on a atteint notre pic de forme à cette échéance avant de subir le contre coup. Aujourd’hui, on travaille pour revenir à notre meilleur niveau. »

Même si l’ASPTT Mulhouse bénéficie des faveurs du pronostic face à Vandoeuvre/Nancy, Mulhousiennes et Nancéiennes n’en partagent pas moins le même nombre de points au sein d’un peloton de huit équipes créditées d’une victoire et d’une défaite. « Nous ne tenons pas trop compte de ce classement , relativise Isaline Sager-Weider. Nous savons que Mulhouse sera au-dessus. Mais quand on joue des équipes comme Mulhouse, Béziers ou Cannes, nous n’avons pas de pression. Notre but, c’est juste de gratter des points ! »

Côté mulhousien, Magali Magail bénéficiera d’un effectif au complet. Toujours en délicatesse avec son mollet, la capitaine Alina Albu pourrait toutefois être préservée pour peu qu’Angie Bland et Olga Trach donnent leur pleine mesure au centre.

« Notre premier adversaire, c’est toujours nous ! »

Si le six de base postier semble se dessiner autour des indispensables Bojana Markovic et Léa Soldner en réception, Daly Santana et Maëva Orlé sur le front de l’attaque, le domaine de la distribution soulève quelques interrogations. La Grecque Athina Papafotiou est titulaire, mais c’est avec la Colombienne Maria Alejandra Marin que l’ASPTTM a gagné les trois derniers sets contre Saint-Raphaël. « Ce n’est pas aussi évident, explique Magali Magail. Il fallait changer quelque chose après les deux sets perdus. Mais s’il fallait trouver une raison à cet échec, je pense qu’il s’agit avant tout d’un problème de fautes directes. À Nantes, comme contre Saint-Raphaël, on déplore 13 et 8 fautes directes dans le premier set. On ne peut pas gagner dans ces conditions. Et c’est aussi ce qui me fait dire que notre premier adversaire, c’est toujours nous ! »

Vandoeuvre/Nancy – ASPTT Mulhouse, ce soir 20 h 30 Palais des Nations à Vandoeuvre.

Nancy : Mollinger, Nikolova, Smith, Bernard, Djilali, Pallag, Szafraniec, Stoyanova, Sager-Weider, Valachova, Mayer.

ASPTTM : Markovic, Trach, Bland, Souply, Santana, Soldner, Orlé, Papafotiou, Davidovic, Marin, Albu. Arbitres : Frédéric Paillat et Mathilde Hayaux du Tilly.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 22/10/2017 17:00 Vandoeuvre Nancy | Mulhouse
LE 28/10/2017 20:00 Mulhouse | Béziers
LE 03/11/2017 20:00 Mulhouse | Evreux

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 6 2 2 0
2.SF Paris St-Cloud 5 2 2 0
3.Mulhouse 3 1 1 0
4.Evreux 3 2 1 1
5.Nantes 3 2 1 1
6.RC Cannes 3 2 1 1
7.Le Cannet 2 1 1 0
8.Chamalières 2 2 1 1
9.St-Raphaël 2 2 0 2
10.Quimper 1 2 0 2
11.Vandoeuvre Nancy 0 1 0 1
12.Venelles 0 1 0 1
Tous les résultats