ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 05/12/2017 : Un gros Paris pour l’ASPTTM

L’ASPTT Mulhouse met en jeu sa place sur le podium de la Ligue A féminine face au Stade Français/Saint-Cloud, ce soir à 20 h à Géo André. Les Parisiennes, qui viennent de s’imposer au Cannet (3-0), sont dans une dynamique bien meilleure que celle des Mulhousiennes.

Le retour au Palais des sports, hier, au surlendemain de sa sévère défaite concédée face à Cannes (0-3), n’a pas été un grand moment de bonheur pour l’ASPTTM. « Le fait que les filles soient encore marquées par cette défaite est légitime , confie Magali Magail, le coach postier. Le contraire m’inquiéterait davantage… Mais on n’a pas le temps de se lamenter. Aujourd’hui est un autre jour. Il faut qu’on retrouve notre jeu. Et la meilleure façon d’oublier est de rejouer de suite ! »

Après une séance vidéo pour décortiquer le jeu parisien, les Mulhousiennes se sont pliées à deux heures d’entraînement, avant de sauter dans le train pour être à pied d’œuvre à Paris en soirée.

Avec Paris, c’est tout ou rien

À l’inverse de la saison 2015/2016, marquée par deux défaites en trois sets pour l’ASPTTM face à Paris, le dernier championnat a été plus faste pour les Mulhousiennes. Les quatre duels « alsaco-parigots » de la phase régulière et des play-offs se sont soldés par autant de victoires pour l’ASPTTM, qui n’a concédé qu’un petit set sur l’ensemble des rencontres.

Détail curieux, il y a tout juste un an, le 17 décembre 2016, les Mulhousiennes ont abordé la première confrontation face aux Parisiennes dans un contexte identique à celui d’aujourd’hui. Elles venaient de prendre une vilaine fessée des Belges de Beveren et d’une certaine Britt Herbots, en Coupe d’Europe, quand elles ont croisé Paris/Saint-Cloud trois jours plus tard pour une promenade de santé (25-21, 25-19, 25-11). C’était le début de la série de quatre victoires, toujours en cours, aux dépens des Parisiennes.

En revanche, la grosse différence entre le contexte actuel et celui de l’époque concerne la dynamique des Franciliennes. Elles restent sur trois victoires consécutives aux dépens de Chamalières (3-0), de Mougins (3-0) en Coupe de France et du Cannet (3-0).

Malheur au vaincu

Si l’on compare les effectifs parisiens entre l’exploit au Cannet et la dernière défaite à Quimper (0-3 le 18 novembre), la première « victime » est Maéva Orlé, à qui Stijn Morand, le coach du Stade Français, préfère depuis Liis Kullerkann, la centrale estonienne. Championne de France avec l’ASPTTM, Orlé a effectué un retour aux sources en choisissant Paris, où elle a commencé le volley avec le Plessis-Robinson avant d’intégrer le Pôle espoir de Chatenay-Malabry.

Côté mulhousien, la passeuse Aziliz Divoux a fait le chemin inverse en quittant la capitale pour la province. « Je suis allée à Paris en 2015 pour rejoindre mon coach (Stijn Morand) que j’avais à Gand » , raconte la Mulhousienne d’adoption. Aujourd’hui, elle retrouve pour la première fois la salle Géo André qui a été son jardin pendant deux saisons. « Comme j’ai déjà rejoué contre Paris cette saison (en finale du tournoi de Frasnes, avec une défaite au tie-break), il n’y aura pas trop d’émotions. Je trouve même que c’est un avantage… J’ai mes repères dans cette salle que je connais bien ! »

L’enjeu de ce match est particulièrement important dans la perspective des play-offs. Cannes et Béziers ont pris le large en tête et, aujourd’hui, l’écart entre le 2e (Béziers) et le 3e (Mulhouse) est le même qu’entre le 3e et le 9e (Évreux), qui ne prendra pas part aux play-offs. Autant dire que le perdant du jour s’exposera dangereusement à la menace de ses poursuivants.

Stade Français/Saint-Cloud – ASPTT Mulhouse, ce soir à 20 h salle Géo André à Paris. Paris : Mallory Steux (Fra), Nina Stojiljkovic (Fra), Rita Liliom (Hon), Flore Gravesteijn (P-B), Agnès Pallag (Hon), Martina Smidova (Tch), Alexandra Dascalu (Fra), Maéva Orlé (Fra), Liis Kullerkann (Est), Lara Vukasovic (Cro), Valérie Courtois (Bel). Entr.  : Stjin Morand (Bel). ASPTTM : Aziliz Divoux (Bel), Alexa Dannemiller (USA), Bojana Markovic (Srb), Carla Rueda (Pér), Lisa Jeanpierre (Fra), Britt Herbots (Bel), Hayley Spelman (USA), Lara Davidovic (Fra), Michaela Abrhamova (Svq), Ciara Michel (Ang), Olga Trach (Ukr), Léa Soldner (Fra). Entr.  : Magali Magail.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 26/04/2018 18:45 Mulhouse | RC Cannes
LE 28/04/2018 19:00 RC Cannes | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats