ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 07/11/2016 : L’ASPTTM gagne mais s’en veut

Le succès mulhousien acquis en trois sets (25-17, 25-20, 25-22) aux dépens de Nancy, samedi soir à Vandoeuvre, ne suffit pas à satisfaire un collectif postier dont l’exigence est aujourd’hui révélatrice d’un esprit conquérant.

Curieux contraste entre le sentiment éprouvé dans les gradins, où la force tranquille des Mulhousiennes a préservé les supporters de la moindre angoisse, et le discours d’après match des acteurs postiers. Avec une belle unanimité, ces derniers ont refusé de se satisfaire d’un succès fut-il acquis en trois sets. À commencer par Magali Magail.

« C’est nous qui avons rendu le contre de Nancy horriblement bon ! »

« J’ai beaucoup aimé la prestation d’Athina Papafotiou à la passe, dans le premier set, qui a souvent mis ses attaquantes dans des situations favorables en un contre un ou même sans contre, explique le coach postier. Mais cela s’est perdu au fil du match. Finalement, on a mal géré les situations moyennes… C’est nous qui avons permis à Nancy d’exister dans le 3e set. Et c’est nous qui avons rendu le contre de Nancy horriblement bon ! »

Avec les six blocks gagnants d’Isaline Sager-Weider, Nancy a dominé ce secteur de jeu par rapport à l’actif de l’ASPTTM (10 à 7). Mais il s’agit bien du seul compartiment de jeu qui a échappé à la maîtrise des Mulhousiennes. Maîtrise n’est d’ailleurs pas peu dire tant les coéquipières d’Alina Albu ont su gérer correctement les situations critiques à l’inverse de quelques ratés à mettre sur le compte d’une coupable suffisance. Comme dans les trois derniers sets face à Saint-Raphaël, la Portoricaine Daly Santana, particulièrement régulière en attaque (14/19), a surtout été infaillible sur les balles décisives. Ce qui a également été le cas pour Angie Bland au block dont on retiendra quelques boîtes de nature à faire gamberger l’adversaire. Notamment dans ce 3e set quand, après l’ultime break lorrain (13-11), Athina Papafotiou a défendu avec un bras pour renvoyer en face un ballon qu’Angie Bland est allé bloquer au filet. Ce type de duel, à ces moments chauds, l’ASPTTM en a perdu très peu. Et c’est peut-être la meilleure image à retenir de cette soirée avec la prestation défensive des Soldner, Orlé, Markovic et Santana en marge des rentrées précieuses de Maria Alejandra Marin et de Lara Davidovic (à 16-16 au 3e set) qui ont apporté des solutions à un moment important.

« On gagne, c’est bien ! Mais, ce match on doit le gagner beaucoup plus vite, râle cependant Angie Bland. On tenait les filles de Nancy à la gorge et nous avons relâché notre étreinte pour leur permettre de respirer. Ce soir cela suffit pour gagner. Mais cela ne suffira pas toujours… »

Samedi soir à Vandoeuvre, la soirée a été sans conséquence pour l’ASPTT Mulhouse. L’avertissement est toutefois à retenir avant le délicat déplacement de cette fin de semaine à Quimper.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats