Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 11/04/2016 : Une soirée tristement historique

En accusant un déchet excessif, l’ASPTT Mulhouse s’est mise en péril face à des Aixoises qui n’avaient rien à perdre. Mercredi en Provence, pour le match retour des quarts de finale des play-offs, les Mulhousiennes seront en quête d’un sursis.

Mine de rien, c’est un moment tristement historique qu’ont vécu l’ASPTT Mulhouse et son public, samedi soir, au Palais des sports. Depuis la promotion d’Aix/Venelles au sein de l’élite française, en 2009, encore jamais les Provençales n’avaient connu le bonheur d’une victoire à Mulhouse. Et pire que tout, en quatorze confrontations, Aix n’avait gagné que deux fois face à l’ASPTTM : à l’ouverture de la saison 2011/2012 (3-2), sur terrain neutre à Paris avec une certaine Yulia Ferulik pour bourreau qui allait rejoindre l’ASPTTM la saison suivante, et la dernière fois (le 16.02.2013), à Aix (3-2).

Certes, l’écart est toujours aussi minime à l’image du point-avérage (104-103) qui est resté en faveur des Mulhousiennes, samedi, malgré la défaite. Mais une fois de plus, les joueuses de Magali Magail ont failli dans un match déterminant.

Comme contre le Stade-Français, quand il s’agissait d’occuper le fauteuil de leader, ou contre Le Cannet en Coupe de France – perdu dans les mêmes conditions au Palais, en cinq sets, avec un déchet conséquent – l’ASPTTM n’est pas parvenu à surmonter la pression due à l’enjeu.

Karla Klaric pèse désormais au filet

Malgré une prestation moyenne au service (10 aces) et en réception, si l’on excepte le pourcentage de balles excellentes (29, 32 et 34 %) pour les trois réceptionneuses prioritaires (respectivement Bojana Markovic, Marielle Bousquet-Rollet et Karla Klaric), l’ASPTTM n’est pas parvenue à combler le déchet de ses trop nombreuses fautes directes. Notamment une dizaine d’échecs au service et, surtout, 19 attaques ratées et 15 contrées. Soit plus de 40 % des points à l’actif des Provençales. Dans cette grisaille d’avril, Karla Klaric a été un des rares sujets de satisfaction avec Marielle Bousquet-Rollet et Léa Soldner, auteurs de beaux exploits défensifs. Peu à son avantage depuis le début de l’année, après la campagne internationale pour la qualification olympique, l’internationale croate a retrouvé sa force de frappe au filet pour rendre une copie intéressante faisant état d’une efficacité offensive (54 %) nettement supérieure à la moyenne générale.

De bonnes raisons pour y croire

Si l’ASPTT Mulhouse n’a jamais brillé cette saison dans les matches à élimination directe, il n’en reste pas moins de bonnes raisons pour chasser de sombres idées qui pourraient laisser penser que cette soirée ait été la dernière de la saison au Palais. D’abord, Aix/Veneles n’a encore jamais passé le cap du premier tour des play-offs avant cette 3e participation en phase finale. Ensuite, l’ASPTTM n’a jamais perdu deux fois de suite contre Aix. Et, pour finir, les Provençales avaient fait le même coup l’an dernier en s’imposant au match aller des quarts, au Cannet (3-2 et 15-13 au tie-break !), avant de perdre le retour (1-3) et le match d’appui (0-3). « J’ai pensé à ça dès que j’ai pris connaissance du programme des play-offs, raconte Maéva Orlé, l’attaquante mulhousienne qui a vécu cette expérience, finalement heureuse, avec Le Cannet. Mais je ne m’attendais à vivre le même scénario… Je suis bien placée pour dire qu’on peut retourner la situation. Juste en étant au niveau qui est le nôtre, en jouant notre jeu et en évitant de se mettre la pression. Ce que nous n’avons pas su faire samedi ».

LES STATS ASPTT Mulhouse – Aix/Venelles : 2-3. Les sets : 23-25 (27’), 25-18 (23’), 18-25 (24’), 25-20 (25’), 13-15 (16’). ASPTTM : 61 attaques gagnantes sur 146 (42 %). Markovic (10/31), Orlé (13/35), Klaric (14/26), Souply (8/21), Ferulik (7/11), Albu-Ilie (5/7), Trach (2/6), Papafotiou (2/5), Davidovic (0/3). 9 services gagnants (Markovic 3, Klaric 4, Orlé 1, Souply 1). 12 blocks (Albu-Ilie 3, Markovic 3, Trach 3, Souply 1, Klaric 1, Ferulik 1). 27 fautes directes dont 9 au service. Six de base : Papafotiou (puis Davidovic), Markovic (puis Souply), Souply (puis Klaric), Orlé (puis Soldner, puis Biedziak), Ferulik, Albu-Ilie. Libéro : Bousquet-Rollet. Coach : M. Magail. Venelles : 53 attaques gagnantes sur 146 (36 %), Mikyskova (13/45), Crousillat (16/30), Da Silva (10/34), Matos Hoffmann (7/15), Oulmou (6/22), Caracuta (1/4). 6 services gagnants (Mikyskova 1, Da Silva 3, Hoffmann 2). 18 blocks (Mikyskova 5, Da Silva 4, Crousillat 3, Hoffmann 3, Oulmou 3). 20 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Caracuta (puis Zaloznik), Crousillat, Da Silva, Mikyskova, Matos Hoffmann, Oulmou. Libéro : Ong. Coach : F. André.

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats