ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 12/01/2017 : L’heure de la revanche a sonné

Battues au match aller au Palais des sports (1-3), les volleyeuses de l’ASPTT Mulhouse tenteront d’inverser la tendance ce soir (à 20 h 30) à Beveren face aux championnes de Belgique pour une place en huitième de finale de la Coupe d’Europe.

Le jour se levait à peine, hier matin, quand les Mulhousiennes sont montées dans le bus pour rallier Beveren en Belgique où elles disputent, ce soir à 20 h 30, le match retour des 16es de finale de la Coupe d’Europe. Un match qu’elles doivent impérativement gagner, en trois ou quatre sets, pour pouvoir disputer le fameux « golden set » qualificatif pour les quarts de finale.

Au départ de ce long voyage, que les Mulhousiennes poursuivront jusqu’à Saint-Raphaël en avion au départ de Bruxelles pour ne rentrer que lundi après avoir affronté les championnes de France, la veille, chacune se voulait déterminée. La vilaine défaite (1-3), concédée face aux Belges lors du match aller, est d’autant plus ancrée dans les mémoires qu’elle est aussi la dernière en date, il y a un mois de ça. Depuis, il y a eu les probantes victoires obtenues aux dépens de Paris/Saint-Cloud (3-0), Cannes (3-1), à Aix/Venelles (3-0) et face au Cannet (3-1). Quatre victoires qui tendent à penser que les Mulhousiennes valent bien mieux qu’une élimination prématurée face aux Belges.

« Je suis prête à attaquer 100 ballons quitte à ne plus pouvoir marcher après le match »

Sans qu’elle soit responsable de cet échec initial, Daly Santana était la première à faire sa promesse dans la perspective du match de ce soir. « Je suis prête à attaquer 100 ballons quitte à ne plus pouvoir marcher après le match » , avait-elle confié à Magali Magail.

Hier, en fin d’après-midi, en débarquant dans le Hall de Meerminnen à Beveren, elle était la première à l’œuvre pour tester le ballon Mikasa, la balle officielle pour la Coupe d’Europe dont la structure est différente par rapport au Molten du championnat de France, qui avait été à l’origine des misères mulhousiennes lors du match aller. L’excuse ne sera plus recevable ce soir puisque les postières ont doublé, depuis, les entraînements avec ce référant bondissant. « Il est certain qu’elles sont plus à l’aise aujourd’hui avec ce ballon qu’au match aller , rassure le coach postier. À côté ça, elles dégagent une telle énergie et une telle envie, depuis lundi, qu’on ne peut pas ne pas y croire. Même si ce sera très difficile ! »

Déjà très performantes au match aller, les Belges de Beveren récupéreront en outre leur capitaine, Sarah Smits, alors blessée.

Autre retour, celui d’Angie Bland dans le camp mulhousien. Malgré ses quinze saisons dans le championnat belge (de 1991 à 2006), cette dernière a découvert en même temps que ses coéquipières l’antre de Beveren. Une salle dont la surface correspond au Cosec de Bourtzwiller mais avec un plafond beaucoup plus bas. Ce qui ne sera pas à l’avantage des défenses face à des « cogneuses » comme Daly Santana, Maëva Orlé mais aussi Britt Herbots.

Si l’ASPTT Mulhouse a été très sollicitée ces dernières semaines, Astérix Beveren n’a plus rejoué depuis sa victoire à Mulhouse (le 14 décembre). En revanche, l’essentiel du groupe (Amber De Tant, Silke Van Avermaet, Hanne Coppens, Justine D’Hondt et Britt Herbots) a pris part au tournoi de qualification pour les championnats du monde des moins de 20 ans, au Portugal, sous les couleurs de la sélection nationale. Invaincues, les jeunes Belges ont battu la Pologne (3-1), le week-end dernier, et semblent particulièrement affûtées.

Il faudra une très forte ASPTTM pour prétendre à l’exploit, ce soir !

LES ÉQUIPES

Astérix Beveren : 1. De Tant (libéro), 2. Biebauw, (passeuse), 3. Herbots (attaquante), 4. Lemmens (centrale), 6. Van Avermaet (centrale), 7. Coppin (passeuse), 8. Ruysschart (libéro), 9. Stragier (récept/att.), 10. D’Hondt (récept/att.), 11. Coppens (récept/att.), 13. Smits (cap. récept/att.) 14. Van Gestel (récept/att.). Entraîneurs : Gert Vande Broek et Chris Vansnick.

ASPTT Mulhouse : 1. Markovic (récept/att.), 3. Trach (centrale), 4. Bland (centrale) ; 6. Jaegy (libéro), 7. Souply (récept/att.), 8. Santana (récept/att.), 9. Soldner (libéro), 10. Orlé (attaquante), 12. Papafotiou (passeuse), 13. Davidovic (attaquante), 15. Marin (passeuse), 16. Albu-Illie (centrale). Entraîneurs : Magali et Christophe Magail.

Arbitres : Eirini Moula (Gre) et Jantcho Stankov (Bul).

Article signé de notre envoyé spécial Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats