Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 12/03/2016 : Une belle occasion de revanche

« Humiliées au match aller à Paris », pour reprendre les termes de Magali Magail, les Mulhousiennes accueillent le Stade-Français/Saint-Cloud ce soir à 20 h au Palais des sports. L’ASPTTM abat sa dernière carte pour espérer figurer dans le trio de tête avant les play-offs.

La venue du Stade-Français/Saint-Cloud, deux semaines avant Cannes, draine un parfum de play-offs au Palais. Ce sont ces mêmes Parisiennes qui avaient éliminé les Mulhousiennes (deux fois 3-0), l’an dernier, en quart de finale des phases finales. Et cela, un an après qu’elles aient ravi le dernier ticket européen aux Mulhousiennes avant de se désister pour des raisons économiques. Aujourd’hui, le temps des cadeaux est révolu. Franciliennes et Alsaciennes luttent pour la même 3e place qui permettra d’éviter les Cannoises dans la perspective d’une éventuelle demi-finale.

« Je préférerais qu’on pense au jeu et pas à l’enjeu »

« C’est un match hyper-important , n’hésite pas à préciser Magali Magail. Mais je préférerais qu’on pense au jeu et pas à l’enjeu. Nous avons une équipe avec des joueuses qui savent se sublimer… Quand elles ne se posent pas de questions ! » Si les Mulhousiennes accusent quelques absences dans les grands rendez-vous, le coach postier est convaincu que ses joueuses ont suffisamment de bonnes raisons pour ne pas passer, cette fois, à côté de leur sujet. « Les filles ont fait une bonne semaine d’entraînement et on sent une grosse envie de revanche , poursuit Magali Magail. Il ne faut pas oublier qu’elles ont été humiliées au match aller à Paris. J’attends d’elles qu’elles enflamment le Palais pour que, avec le public, on forme un groupe indestructible. Un gros effort au soutien et en défense sera la première preuve de combativité que nous pourrons offrir ! »

« On vient à Mulhouse pour prendre une branlée »

À l’inverse d’une équipe mulhousienne annoncée au grand complet, le Stade-Français/Saint-Cloud traîne les séquelles d’un long périple en Coupe d’Europe. Une aventure qui s’est terminée le 24 février dernier par une défaite en quart de finale de la Challenge Cup face aux Russes d’Odintsovo et des blessées. « L’Italienne Alessia Fiesoli et la passeuse franco-belge Aziliz Divoux ne sont pas rétablies de leur entorse à la cheville , annonce Roger Gonelle, le manager francilien. On vient à Mulhouse pour prendre une branlée avec une équipe de bras cassés. Il ne faut pas croire que notre coach belge lâchera le match. Mais on sera handicapé, même si tout le monde sera sur la feuille de match. On va peut-être jouer avec trois libéros ! »

S’il n’y avait pas eu les mauvais souvenirs vécus face au Cannet et Béziers, victorieux à Mulhouse avec des effectifs amoindris, nul doute que les postières se frotteraient les mains. Mais là, il convient d’émettre une certaine réserve, d’autant plus justifiée qu’Aziliz Divoux a débuté la dernière rencontre face à Béziers (victoire 3-1) et que Lauriane Delabarre, sa suppléante, a remarquablement achevé le travail à la distribution (25-18 au 4e set). À cela se rajoute une force offensive qui est loin d’être entamée. La Belge Nina Coolman figure actuellement en tête au classement des meilleures attaquantes-réceptionneuses du championnat devant l’Ukrainienne Nadiia Kodola (Cannes), Bojana Markovic (ASPTTM) et Alessia Fiesoli, l’Italienne de Paris/Saint-Cloud. Quant à l’internationale française Alexandra Dascalu, elle est la meilleure attaquante de pointe de la Ligue A féminine devant Yuliya Stoyanova (Vandoeuvre/Nancy) et la Mulhousienne Maéva Orlé. Malgré ces arguments qui plaident en faveur des Parisiennes, les Mulhousiennes n’auront pas le choix ce soir. En plus de la 3e place, c’est leur crédibilité qui est en jeu à l’approche des play-offs !

ASPTTM – Paris/Saint-Cloud, ce soir à 20 h au Palais des sports. ASPTTM : Athina Papafotiou (1,79m, Grè) ; Marta Biedzak (1,73m, Pol) ; Bojana Markovic (1,78m, Serb) ; Karla Klaric (1,87m, Croa) ; Astrid Souply (1,91m, Fra) ; Maéva Orlé (1,83m, Fra) ; Lara Davidovic (1,83m, Fra) ; Alina Albu-Illie (1,90m, Rou) ; Yulia Ferulik (1,86m, Rus) ; Olga Trach (1,87m, Ukr) ; Marielle Bousquet-Rollet (1,75m, Fra) ; Léa Soldner (1,74m, Fra). Coach : Magali Magail. Paris : Lauriane Delabarre (1,76m, Fra) ; Aliziz Divoux (1,84m, Bel) ; Nina Coolman (1,82m, Bel) ; Flore Gravesteijn (1,89m, PB) ; Kelsie Wills (1,85m, NZ) ; Alexandra Dascalu (1,84m, Fra) ; Alessia Fiesoli (1,85 m, Ita) ; Maud Catry (1,89m, Bel) ; Grace Carter (1,83m, Ang) ; Stefania Guaschino (1,83 m, Ita) ; Lisa Menet-Haure (1,70m Fra) ; Juliette Narbonne (1,68m, Fra). Entr : Stjin Morand

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats