Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 13/02/2017 : La belle soirée de Boby et des autres

La Serbe Bojana Markovic (26 ans) a été déterminante samedi soir à l’occasion de la victoire mulhousienne aux dépens de Béziers (3-1). Le hasard veut qu’elle ait porté le maillot de Béziers avant de venir à Mulhouse.

La communion des volleyeuses mulhousiennes avec leur public, après la traditionnelle séance de clapping, a partiellement effacé les images de la joyeuse danse des Biterroises qui avait suivi l’élimination des Mulhousiennes aux portes de la finale de la Coupe de France, le 31 janvier dernier. Certes, l’ASPTT Mulhouse n’a encore rien gagné de concret avec cette victoire qui avait surtout valeur de revanche. Mais, avec les succès de Cannes et de Paris/Saint-Cloud, respectivement au Cannet (3-1) et à Nantes (3-2), les Mulhousiennes ont désormais un boulevard pour accéder aux play-offs en conservant l’une des deux premières places du classement de la première phase. Ce qui leur permettra de s’assurer une place en Coupe d’Europe, au pire en CEV, et de bénéficier du match d’appui à domicile pour les quarts et les demi-finales des play-offs. Ce qui, à six journées de la fin du championnat, est loin d’être négligeable.

Une œuvre collective

Cette victoire mulhousienne aux dépens de Béziers, la 10e de suite, est une œuvre collective. Même si Bojana Markovic, Boby pour les intimes, a été sublime en cette soirée par son engagement en défense et son adresse au filet, il convient d’associer dans la réussite de la jeune Serbe l’ensemble du groupe postier. Ce que Bojana Markovic a d’ailleurs tenu à faire dès sa première réaction à chaud : « Ce soir – samedi -, je suis très contente. Pas parce que j’ai réussi un bon match… Mais parce que toute l’équipe a participé à cette victoire ». Léa Soldner a ainsi été étonnante en réception, même face aux boulets d’Isabelle Haak. Souvent opposée à cette dernière au filet, Maëva Orlé a été contrainte de chercher les angles en attaque pour contourner le block imposant. Ce qui devait se traduire par un certain déchet. En revanche, elle a été parfaite dans les moments chauds dont la balle de match. Avec 4 blocks et 8/14 en attaque, Olga Trach a été des plus utiles. Placée sous haute surveillance, Daly Santana a apporté une contribution précieuse avec 42 % d’efficacité offensive et une belle présence en défense. Athina Papafotiou, à la passe, a permis à Bojana Markovic de s’illustrer et Alina Albu a été solide comme à son habitude. Pour Bojana Markovic, les hommages vont bien au-delà du clan des joueuses : « On travaille tous ensemble dans une très bonne atmosphère avec beaucoup de gens pour nous aider… Tout au long de la semaine, Christophe – Magail – et Gheorghe, le mari d’Alina, ont tenu le rôle de Haak à l’entraînement. À force de servir smashé, Christophe s’est même blessé aux abdominaux. Eux aussi nous ont permis de battre Béziers. Tout comme Mathieu – Arnold, l’animateur -. Il a créé une ambiance extraordinaire. Sur le terrain, je me suis sentie portée par le public en entendant les gens chanter. Ils ont été notre 7e joueuse… C’était magnifique ».

Pour finir, Magali Magail, le coach postier, a pris les bonnes options pour neutraliser Isabelle Haak dont la prestation offensive s’est limitée à, respectivement, 5, 5, 3 et 7 points dans les quatre manches. Par rapport aux 8 à 10 points de son rendement habituel, la différence est flatteuse pour la défense mulhousienne qui a ainsi remonté 37 balles d’attaque de la Franco-Suédoise.

« On disait que j’étais trop petite ! »

Pour Bojana Markovic, le bilan est forcément élogieux avec 49 % de réussite offensive (24/49), 73 % d’efficacité en réception, un service de qualité limité à une faute directe et un gros match en défense. Le tout avec une technique qui n’appartient qu’aux meilleures… Et, curieusement, Bojana Markovic n’a jamais connu les honneurs de la sélection nationale. « Au début, ça me faisait un peu mal d’entendre toujours la même excuse… On disait que j’étais trop petite (1,78m). Mais maintenant je m’en fous ! ». Quant à la rivalité qui monte en puissance entre Béziers, que Bojana a quitté pour venir à Mulhouse, et l’ASPTTM, elle reste saine à entendre la Serbe : « Il y avait un contentieux… Je n’avais pas eu le temps de prévenir Cyril – Ong, le coach de Béziers – de ma signature à Mulhouse. Il l’avait appris dans les journaux. Après, il y a eu quelques frictions entre nous… Mais, samedi, après le match, il m’a félicitée ! » Les compliments du meilleur ennemi sont toujours bons à prendre !

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats