ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 13/04/2017 : Addition salée, service compris

Auteurs d’une prestation remarquable, hier soir à Paris, les volleyeuses de l’ASPTT Mulhouse ont validé leur billet pour les demi-finales des play-offs, aux dépens du Stade Français/Saint-Cloud. Elles rencontreront Cannes (match aller le samedi 22 avril au Palais) pour une place en finale.

L’antre de Géo André, fief mythique du Stade Français, a été le théâtre hier soir d’une des prestations mulhousiennes les plus abouties de la saison.

Avec un excellent service et une distribution magistrale d’Athina Papafotiou, l’ASPTTM a littéralement surclassé son adversaire parisien dont les options de jeu n’ont pas été des plus judicieuses. De toute évidence, Stijn Morand voulait mettre Daly Santana en boîte au filet. Ce qui a eu pour effet de créer des espaces au centre dont Olga Trach (4/6 en attaque) et Angie Bland (2/4) ont bien profité pour figurer parmi les grands artisans du gain du premier set (4-8, 8-16, 12-20, 15-25).

Avec trois petites fautes directes pour seul déchet, les Mulhousiennes ont confirmé leur montée en puissance à l’approche des grandes échéances.

« Nous étions trop pressées d’en finir »

A l’image de la manche initiale, le deuxième set n’a pas été plus indécis avec des Daly Santana, Bojana Markovic et Maëva Orlé (5/6 en attaque) déterminées à écraser le ballon dans la défense parisienne (1-4, 5-11, 13-20, 16-24).

Totalement dépassé par le rythme imposé par Athina Papafotiou, Paris a dû attendre la 3e balle de set pour obtenir son premier contre gagnant crédité à l’Italienne Alessia Fiesoli (18-24). Mais cela sans empêcher la conclusion postière (21-25).

La pause a été l’occasion de rectifier le tir côté parisien. Bien décidées à retarder l’échéance, les Franciliennes réagissaient dès l’entame de la 3e manche en doublant leur capital au block avec Alessia Fiesoli et Maud Catry (3-0). Jusqu’à 11-9, les Mulhousiennes étaient même à la peine.

« Après deux sets parfaits, on s’est précipité , reconnaît Magali Magail, le coach postier. Nous étions trop pressées d’en finir… Pas assez patientes ! »

L’arrivée d’Athina Papafotiou au service allait toutefois changer la donne. Avec la complicité de Bojana Markovic et d’Olga Trach au filet, de la bondissante Daly Santana sollicitée derrière la ligne des trois mètres, et d’une vaillante Léa Soldner au soutien, l’ASPTTM signait un 5-0 qui marquait la fin des espérances locales (11-14).

Les Mulhousiennes avaient repris la maîtrise des débats et l’inévitable Porto-Ricaine s’envolait au filet (15-17, 16-20) avant de concrétiser la supériorité alsacienne sur un ultime contre gagnant (21-25). « Je suis trop heureuse, confiait cette dernière. Nous avons fait le job, et bien fait ! »

Maintenant, place à Cannes !

Ce qui vaudra à l’ASPTTM l’honneur d’affronter l’illustre Cannes le samedi 22 avril au Palais des sports de Mulhouse pour la première manche d’une demi-finale qui s’annonce particulièrement explosive.

 

Article signé De notre envoyé spécial à Paris, Christian Entz

Calendrier

LE 26/04/2018 18:45 Mulhouse | RC Cannes

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats