ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 13/11/2017 : L’ASPTTM dans une bonne passe

La victoire mulhousienne en trois sets (25-22, 25-17, 25-12), obtenue samedi soir à Nantes, fait référence. Pour Magali Magail « le jeu intelligent » produit par l’Américaine Lexi Dannemiller, qui a orchestré l’ASPTTM à la passe, y est pour beaucoup.

Les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas pour l’ASPTTM. Une semaine après avoir galéré face à Évreux (3-2), surclassé samedi à Saint-Raphaël (25-22, 25-18, 25-9), les Mulhousiennes n’ont pas fait traîner les choses à Nantes. Hier, au lendemain de cette victoire sans appel, Magali Magail ne s’avouait que peu surprise par pareille victoire. « Je vois l’équipe tous les jours aux entraînements et je sais ce qu’elle est capable de faire, confie le coach Magali Magail. À cela, il se trouve que nous avons joué une équipe qui, comme nous, devait gagner. Et cette responsabilité, les Nantaises n’ont pas réussi à l’assumer ».

Les premières raisons de cette victoire sont à mettre au crédit d’une relation block-défense qui a fonctionné à merveille et où les sept joueuses sollicitées en cette soirée sont à féliciter : Bojana Markovic, Lexi Dannemiller, Britt Herbots, Ciara Michel, Hayley Spelman, Michaela Abrhamova et la libéro Léa Soldner. Et à côté de ça, il y a trois joueuses qui ont été phénoménales.

Un centre d’intérêt

« Lexi (Dannemiller) a fait un travail de titan en repoussant 7 ballons au block, dont 4 contres gagnants, et en réalisant 11 défenses, vante le coach postier. Avec ça, elle a joué intelligemment par rapport ce que proposait l’adversaire ». Il est vrai que si Sylvain Quinquis, le coach nantais, s’est inspiré de la dernière prestation mulhousienne face à Évreux, il a forcément été surpris. Face à Évreux, malgré une réception coupable, les centrales et plus particulièrement Ciara Michel (25 attaques tentées) avaient été alimentées à outrance par rapport à la qualité de relance. Et, samedi à Nantes, la priorité du block adverse a concerné le centre. « Nantes montait à deux sur nos centrales. Lexi en a profité pour jouer en bout de filet » où Bojana Markovic (9/26), Britt Herbots (16/33) et Hayley Spelman (8/24) se sont régalées. « Hayley (Spelman) a été impressionnante, poursuit Magali Magail. Tant en défense, qu’au service sans oublier le block. Et Britt (Herbots) a joué intelligemment avec les faiblesses adverses sans chercher à passer en force ». Les 48 % d’efficacité offensive de la jeune Belge sont ainsi un des grands sujets de satisfaction de l’équipe mulhousienne en plus du peu de déchet enregistré (13 fautes directes dont 6 au service) et d’un contre qui totalisé 11 blocks gagnants (dont sept pour Dannemiller et Abrhamova) et dix contres soutenus par Nantes.

Gare à la série du dimanche

La venue de Saint-Raphaël, dimanche prochain à 17h au Palais des sports, s’annonce digne de l’affiche que représente le choc des deux derniers champions de France en date (2016 et 2017).

Il n’y a qu’un détail qui chagrine les amateurs de statistiques. L’ASPTT Mulhouse a obtenu tous ses succès en trois sets un samedi… Et sa seule défaite de la saison, à Nancy, a été concédée un dimanche !

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats