Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 15/12/2016 : Du froid et trop peu de show

Pour son grand retour au Palais des sports, la Coupe d’Europe n’a pas drainé la grande foule. Mais les absents n’ont pas eu tort. L’ASPTT Mulhouse n’a pas été à la hauteur de ces 16es de finale aller de Challenge Cup face à des Belges de Beveren autrement plus remontées (1-3).

Malgré l’enjeu et l’importance du moment, l’ASPTT Mulhouse est à côté de la plaque pour entamer les débats. De toute évidence, le changement de ballon imposé pour la Coupe d’Europe – en l’occurrence le Mikasa par rapport au Molten du championnat français et belge – est mieux adopté par les visiteuses.

Trois aces de Beveren (Biebbauw et deux fois Van Gestel) et quatre fautes directes locales jettent d’entrée un froid dans un Palais des sports qui n’a pas besoin de ça en termes de température (1-8). Mulhouse n’y est pas, à l’exception de Daly Santana qui fait parler son bras. Sous l’impulsion de la Porto-Ricaine, l’ASPTTM revient dans le jeu et égalise (11-11). Ce n’est qu’un feu de paille trop bref pour enflammer les lieux. À 13-14, remarquablement orchestré par Jasmien Biebauw, Astérix Beveren prend le large (13-18) et ne sera plus inquiété (19-25). Du moins dans ce set initial.

L’ASPTT revient dans le match puis craque

À 1-0 dans la seconde manche, sur un block de Bojana Markovic, l’ASPTTM mène pour la première fois. Un second block (3-2), signé Olga Trach, amorce le break local (6-2). Cette fois, c’est parti ! Les Mulhousiennes défendent ventre à terre autour de Léa Soldner (19-11). Une impressionnante série au service de Britt Herbots, le jeune et grand talent belge, relance l’intérêt (21-19), mais sans pouvoir contester la réussite des Daly Santana et Bojana Markovic (25-19).

Le show de ces dernières ne dure pas pour autant. Au contraire, ce sont les Belges bien emmenées par Jasmien Biebauw, Brit Herbots, Céline Van Gestel et Nathalie Lemmens qui ont la maîtrise des débats. Véritable tournant du match, le 3e set est enfin chaud. Les envolées au filet des Herbots, Van Gestel, Orlé et Santana, les coups de patte des Biebauw et Papafotiou, et surtout la brillante jeunesse belge enflamment le Palais à l’occasion de la séquence digne de l’événement. Alina Albu s’illustre à son tour (11-15, 14-15). Un block de Lara Davidovic (17-18) et un dernier sursaut local (19-20) entretiennent l’espoir que Brit Herbots anéantit (20-25).

Magali Magail : « On a fini par se brûler »

La suite ne sera pas différente. Maëva Orlé se donne une entorse à 2-3 et la résistance locale s’efface. Sur sa 23e attaque gagnante (19-25), Brit Herbots envoie les Mulhousiennes sur le bûcher ! Sans le moindre service gagnant à son actif, contre 11 aux Belges, dominée au block (6 à 14), l’ASPTTM n’a jamais été en mesure de mettre la pression sur son adversaire.

« On a joué avec le frein à main, confiait Magali Magail, particulièrement déçue, à la fin du match. On n’avait pas assez d’intention. En jouant avec le feu, on a fini par se brûler et on a été punies ! »

Il reste désormais un mois aux Mulhousiennes avant le match retour en Belgique. En attendant, elles ont pris froid.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 04/10/2017 Mulhouse | Stuttgart
LE 07/10/2017 18:40 Mulhouse | Venelles
LE 16/10/2017 20:00 Mulhouse | Chamalières

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 0 0 0 0
2.RC Cannes 0 0 0 0
3.Chamalières 0 0 0 0
4.Evreux 0 0 0 0
5.Le Cannet 0 0 0 0
6.Mulhouse 0 0 0 0
7.Nantes 0 0 0 0
8.Quimper 0 0 0 0
9.SF Paris St-Cloud 0 0 0 0
10.St-Raphaël 0 0 0 0
11.Vandoeuvre Nancy 0 0 0 0
12.Venelles 0 0 0 0
Tous les résultats