ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 17/10/2017 : L’ASPTTM comme un Lundi

Malgré un succès en trois sets, les Mulhousiennes ont éprouvé les pires difficultés à se défaire de Chamalières (26-24, 25-23, 30-28), hier soir, au Palais des sports. Sans que ce soit la pire entame de l’ASPTTM, elle n’est pas digne du champion en titre.

Chamalières n’est pas Zurich et un premier match de championnat face au promu ne vaut pas une finale de Supercoupe. Comprenez par-là que les Mulhousiennes n’ont pas débordé d’enthousiasme pour entamer les débats dans un Palais à moitié plein, mais finalement bien garni pour un lundi soir.
Même Magali Magail, plutôt avare en fantaisies, se privait de sa meilleure joueuse de ce début de saison en laissant Ciara Michel sur le banc et en sollicitant Alexa Dannemiller à la passe. À l’inverse, Atman Toubani ne se faisait pas prier pour titulariser Christelle Tchoudjang.

Chamalières fait la course en tête
Samedi dernier, cette dernière était encore à Yaoundé pour la finale du championnat d’Afrique des nations qu’elle a d’ailleurs remporté, avec le Cameroun, aux dépens du Kenya (3-0). Et, hier, dans la dynamique de son succès africain, elle a porté Chamalières, qui aurait mérité de concrétiser son effort dans les premier et dernier sets. Avec une insolente réussite en attaque (8/13 au 1er set) et la précieuse collaboration de Kathleen Gates à la passe, Tchoudjang a permis à Chamalières de faire la course en tête (4-8, 16-19) face à une formation mulhousienne peu agressive au service et au contre et comptant sur la seule Bojana Markovic pour s’en sortir.
Profitant du double changement, Magali Magail lançait Aziliz Divoux à la passe et Lara Davidovic en pointe et la marque s’en ressentait (20-19), mais sans empêcher Chamalières de poursuivre son rêve (20-23). C’était sans compter sur le réveil brutal amorcé par Britt Herbots aux trois mètres (21-23) et l’inévitable Bojana Markovic jouant le block-out (22-23). Tchoudjang offrait la balle de set (23-24) que Chamalières ne parvenait pas à conclure. Absentes au contre jusque-là, les Mulhousiennes obtenaient leur premier block gagnant à 25-24 (Herbots sur Tchoudjang) avant la conclusion de Lara Davidovic (26-24). Même si la 2e manche n’allait être guère plus limpide (25-23), l’ASPTT Mulhouse avait au moins le mérite de faire la course en tête et d’assurer, épisodiquement, le spectacle. À 6-4, notamment, quand Léa Soldner, Aziliz Divoux et Lara Davidovic sauvaient la situation en défense, avant le coup de grâce de Britt Herbots au filet (7-4). Mais en face, Chamalières et sa libéro Lucie Dekeukelaire ne lâchaient rien. À 13-16, Ciara Michel faisait son entrée et l’ASPTTM inversait la tendance sous l’impulsion de Bojana Markovic (16-17, 19-17). Hayley Spelman soldait la balle de set (25-23).
Avec un six de base identique à celui de la Supercoupe, les Mulhousiennes prenaient cette fois la mesure des Auvergnates pour dominer leur sujet. Notamment au block avec Ciara Michel (3) et Michaela Abrhamova (1). Ce qui se traduisait par une situation tout à l’avantage des Postières (7-4, 12-6, 21-16). À 24-19, l’ASPTTM était à un point d’un set conforme à ses ambitions. En vain…
Comme un lundi, les Mulhousiennes baillaient et Chamalières sauvait huit balles de match. Les Auvergnates poussaient même la plaisanterie jusqu’à obtenir deux balles de set (25-26, 26-27) grâce à la Brésilienne Dos Santos. Ciara Michel, Aziliz Divoux et Bojana Markovic, dans un dernier sursaut d’orgueil, sauvaient néanmoins l’essentiel pour l’ASPTTM (30-28).
Mais que ce fut laborieux !

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 21/04/2018 16:30 RC Cannes | Mulhouse
LE 26/04/2018 18:45 Mulhouse | RC Cannes
LE 28/04/2018 19:00 RC Cannes | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats