Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 23/10/2016 : L’ASPTTM encore trop instable

Menées deux sets à rien, hier soir à Nantes, les volleyeuses mulhousiennes ont eu le mérite de revenir dans le match pour égaliser et pousser les Nantaises au tie-break. L’ultime jeu s’est néanmoins avéré fatal à l’ASPTTM.

Pas encore rodées, visiblement en recherche de repères, les talentueuses protégées du tandem Magail n’ont su se sortir de la tenaille nantaise malgré un combat mené jusqu’à un cinquième set laissant tout espérer. Brûlant pour une première…

On les avait laissées sorties sèchement en deux manches par Venelles au premier tour des play-offs pour les unes, marquées sévèrement par une nouvelle finale de Coupe de France perdue pour les autres… Mulhouse, comme son hôte du soir Nantes, fera tout pour regarder vers le carré de tête dans cette nouvelle saison. Et pour cela, l’ASPTT en est déjà certain : il lui faudra du caractère.De la grinta… Du fighting spirit! Appelez cela comme vous le voulez, mais une chose est sûre, hier dans la cité des ducs, les filles de Magali Magail n’en ont pas manqué malgré toutes les difficultés se dressant devant elles. À commencer, évidemment, par cette formation nantaise remaniée et affichant une solidité évidente.

Bien dans leur match, à l’image de la recrue portoricaine Daly Santana, les Alsaciennes s’accrochaient (6-6, 9-8). La rentrée d’Olga Trach, pour concurrencer Cutura, offrant de nouvelles options. Avec une belle défense, ce round d’introduction jouait serré jusqu’à ce que la Croate passe la surmultipliée (25-22)…

Avec cœur et courage

De quoi réveiller les troupes visiteuses, concentrées et mettant en marche leurs armes offensives (4-8), sans pour autant affoler le VBN. Et une fois le retour aux commandes des locales (11-10), ce n’était pour ne plus les lâcher (18-14, 25-19). Peut-être qu’oublier ce trou d’air était l’unique thérapie valable car quand Druenne déferlait sur un set pouvant être décisif (5-2, 8-4), il fallait mutualiser toutes les forces pour faire renaître l’espoir pour les Rouge et Noir (15-15, 19-20). Voyant la confiance revenir malgré des erreurs faute d’entente légitime, elles arrachaient le set avec un courage en disant long…

Entrevues friables, c’étaient comme des rocs qu’elles se lançaient dans leur mission impossible (0-3, 4-8), animées d’un feu collectif attisé notamment par Angie Bland et entretenu par Maëva Orlé et Daly Santana (17-17). Démontrant qu’elles pouvaient renverser la vapeur (19-17, 22-25), le tie-break – déjà – de très haut niveau tournait pourtant en faveurs des filles de Quinquis (6-4, 12-8). Douloureux… Mais déjà bien beau !

« En dessous du minimum syndical »

« C’est dommage car on fait le plus dur en revenant après deux sets perdus, a confié Magali Magail à la fin de la rencontre. On arrache le troisième… Puis on arrête de jouer dans le tie-break ! Pourquoi ? Je ne sais pas, même si j’ai vu sur cette rencontre des joueuses en dessous du minimum syndical d’un point de vue individuel… Cela nous coûte trop cher. Il y a eu trop d’hésitations, on n’est pas allé au bout des choses, comme si elles se refusaient parfois à prendre le risque de tenter. »

 

Artcile signe Gaëlle Louis

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats