Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 23/12/2016 : L’ASPTT défiera Béziers en demie

Le vœu des volleyeuses mulhousiennes a été exaucé. Le tirage au sort des demi-finales de la Coupe de France leur a attribué Béziers comme prochain adversaire, le 31 janvier au Palais.

Le 31 janvier prochain, le choc entre l’ASPTT Mulhouse et Béziers ressemblera beaucoup à une finale avant la lettre. Ce qui en d’autres temps aurait suscité les lamentations d’usage est aujourd’hui un sujet de satisfaction. Béziers est certes le leader de la Ligue A féminine, presque incontesté si l’on excepte le faux pas subi face à Evreux, et à ce titre le plus gros morceau en lice au sein du carré des demi-finalistes de la Coupe de France. Mais en sachant que les volleyeuses mulhousiennes annoncent haut et fort leur intention de vouloir aller au bout, il valait mieux recevoir Béziers en demi-finale plutôt que d’affronter le même adversaire, titre en jeu, sur terrain neutre. Dans la configuration actuelle, l’ASPTTM a donc une chance inouïe d’écarter son plus gros concurrent direct en jouant à domicile.

« Ce n’est pas le tirage le plus facile, avoue Magali Magail, le coach postier. Mais si on veut aller au bout, c’est le meilleur dont nous puissions bénéficier ! Et quoiqu’il arrive, le 31 janvier, on est sûr de remplir le Palais. Recevoir le leader pour une place en finale de la Coupe de France – laquelle se disputera à Clermont-Ferrand – , ça sent le match à guichets fermés ! »

Le fait que les Mulhousiennes aient perdu le match aller du championnat à Béziers (3-1), mais en concédant trois sets sur l’écart le plus minime possible (31-29, 26-24, 27-25), n’est pas préjudiciable selon le coach postier. « Bien au contraire. On a des joueuses qui ont beaucoup d’orgueil. Et là, la défaite en championnat leur est restée en travers de la gorge. Avec ce tirage, nous avons les cartes en main. On joue le plus fort à domicile et il n’y a plus qu’à être prêt le jour J, en sachant que ça peut déboucher sur une finale et sur un titre après lequel on court depuis très longtemps ».

« Ne pas brûler les étapes »

Privé depuis peu d’Héléna Cazautte, sa meilleure attaquante-réceptionneuse, victime d’une rupture des ligaments croisés, Béziers est aujourd’hui en quête d’un joker médical qui pourrait donner un nouvel élan au leader. « Ce qui est sûr, c’est que Béziers va accélérer les choses pour recruter, anticipe Magali Magail. Les dirigeants de Béziers auront fait le même calcul que nous. Ce match du 31 janvier est capital quand on sait que la victoire en Coupe de France attribue une place européenne. Mais avant cela, nous aurons un dur mois de janvier avec des échéances importantes en championnat – à l’image de la réception du Cannet, le 6 janvier -, avec des rendez-vous chaque week-end et deux matches en semaine, dont celui de la Coupe d’Europe en Belgique pour lequel nous avons encore un coup à jouer. Il ne faut pas brûler les étapes et prendre un match après l’autre. À commencer par celui de la semaine prochaine (le 28 décembre) à Aix/Venelles ». Un adversaire qui est le premier finaliste potentiel de la Coupe de France puisqu’il a le privilège de se mesurer à Mougins, dernier rescapé de l’Elite féminine, l’équivalent de la Pro B.

Demi-finales

ASPTT Mulhouse – Béziers

Mougins – Aix/Venelles

*Les deux matches le 31 janvier 2017 à 20 h

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats