ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 27/09/2017 : Séduisantes Mulhousiennes

L’ASPTT Mulhouse n’a pas raté son retour au Palais des sports, hier soir, en disposant des vice-championnes de Suisse d’Aesch-Pfeffingen. À dix jours de la finale de la Supercoupe, le 7 octobre au Palais, les Mulhousiennes ont rassuré.

Une tribune bien garnie, des « jingles » pour assurer le fond sonore et une équipe mulhousienne séduisante ont donné un aperçu plutôt sympathique de la saison qui s’annonce au Palais.

Face à une équipe suisse vaillante, mais à qui il manquait quelques centimètres pour rivaliser avec les Hayley Spelman et autre Ciara Michel, qui touchent à plus de 3,20 m, le succès mulhousien n’a pas fait l’ombre d’un doute à l’image du score des cinq sets disputés en cette soirée (25-13, 25-15, 25-19, 25-17, 15-6).

Quoiqu’aisée, la prestation n’en demeure pas moins intéressante avec une formation locale qui a agréablement surpris par sa propreté. Les 13 fautes directes dont 7 au service, accusées par l’ASPTTM, constituent un maigre déchet par rapport à la vingtaine qui sanctionnait régulièrement les Mulhousiennes l’an dernier en début de saison.

Quant aux recrues, elles ont réussi avec succès leur premier examen de passage. À commencer par la grande gauchère Hayley Spelman et la Kingersheimoise Lisa Jeanpierre, auteur d’une belle rentrée au 2e set (4/7 en attaque et un contre gagnant) et de la plus longue série de services (de 13-11 à 22-11 au 4e set).

« Même si je suis jeune et que je suis là pour apprendre, s’il y a une possibilité pour être titulaire je vais la saisir » , ne cache pas Lisa Jeanpierre. D’ailleurs, au vu de ce match, et en sachant que Britt Herbots et la Péruvienne Carla Rueda encore absentes ne sont pas les plus mauvaises, Magali Magail va être confrontée sous peu à un problème de riche… Il va y avoir du beau monde sur la touche !

Le 1er set a été disputé jusqu’à 8-7 avant le premier break réalisé avec la ligne Markovic-Michel-Divoux au filet, Léa Soldner efficace en défense et Lara Davidovic au service (13-8). La centrale slovaque Michaela Abrhamova plantait à son tour (18-11, 20-13) avant d’offrir la balle de set (24-13) soldée sur une faute suisse (25-13).

Hayley Spelman, c’est du lourd !

Dans la manche suivante, Magali Magail changeait la moitié de son six de base. Lisa Jeanpierre, Olga trach et la passeuse américaine Alexa Dannemiller faisaient leur apparition sans que le rendement local n’en souffre. Bien au contraire. À 11-3, la cause postière était déjà entendue. La Canadienne Jazmine White, bien sollicitée par la passeuse néerlandaise Tess Von Piekartz, contribuait au sursaut d’orgueil des Suissesses (de 20-11 à 22-15), mais sans contester le gain mulhousien (25-15) avec Hayley Spelman (6/7 en attaque dans ce 2e set) à la conclusion.

La suite était du même tonneau même si Aesch-Pfeffingen faisait initialement illusion avec Maja Storck et l’Estonienne Anu Ennok au filet (10-9). Et même si l’ASPTTM déplorait 4 services ratés dans cette manche, les trois aces d’Hayley Spelman et les deux contres gagnants d’Olga Trach suffisaient à compenser ce déchet face à un adversaire qui n’aura réussi à infliger qu’un seul block à l’attaque mulhousienne. « Par rapport à notre prestation au tournoi de Nancy, c’est de plus en plus satisfaisant, apprécie Léa Soldner précieuse dans son rôle de libéro. Aujourd’hui, nous arrivons à imposer un rythme au jeu, avec des passeuses (Aziliz Divoux et Alexa Dannemiller) qui trouvent de mieux en mieux leurs attaquantes et une réception qui a gagné en stabilité ».

« Je note que nous avons enregistré une très bonne qualité de défense sur ce match, devait conclure Magali Magail, le coach postier. Mais nous faisons encore trop d’erreurs, notamment dans le placement avec un manque de discipline en début de set ».

Mercredi prochain (à 18 h 15), l’ASPTTM recevra Stuttgart… Le rendez-vous mérite d’ores et déjà d’être enregistré.

 

Palais des Sports. Les sets : 25-13, 25-15, 25-19. (puis 25-17, 15-6). arbitrage de Vivien Gayol. 250 spectateurs.

ASPTTM : 47 attaques gagnantes sur 95 (49 %). Spelman 13/25, Markovic 12/27, Abrhamova 8/11, Davidovic 2/10, Jeanpierre 4/7, Michel 2/5, Trach 4/5, Divoux 1/1, Dannemiller 1/1. 7 services gagnants (Spelman 3, Markovic 2, Jeanpierre 1, Davidovic 1). 5 blocks (Trach 2, Jeanpierre 1, Davidovic 1, Divoux 1). 14 fautes directes dt 4 au filet et 7 au service. Six de base : Divoux (puis Dannemiller), Markovic, Davidovic (puis Jeanpierre), Spelman, Abrhamova, Michel (puis Trach). Libéro : Soldner. Coach : M. Magail.

Aesch/Pfeffingen : 30 attaques gagnantes sur 79 (38%). 3 services gagnants. Un block. 20 fautes directes dt 4 au filet et 4 au service. Six de base : Von Piekartz, Ennok, Storck, Walch, Matter, White. Libéro : Leu. Coach : Andi Vollmer

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 54 22 19 3
2.RC Cannes 54 22 18 4
3.Mulhouse 45 22 15 7
4.St-Raphaël 37 22 11 11
5.Le Cannet 35 22 14 8
6.Venelles 30 22 11 11
7.SF Paris St-Cloud 30 22 10 12
8.Nantes 27 22 8 14
9.Vandoeuvre Nancy 23 22 8 14
10.Quimper 20 22 7 15
11.Evreux 20 22 7 15
12.Chamalières 11 22 4 18
Tous les résultats