Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 30/11/2016 : Un ASPTT – Cannes digne du passé

Choc au sommet classique des finales ou demi-finales du championnat ou de la Coupe de France, le match ASPTT Mulhouse – Cannes n’est jamais sans intérêt. L’affiche de ce soir, à 20 h au Palais des sports, n’échappe pas à la règle avec un enjeu d’ores et déjà capital.

La nouvelle donne d’un championnat complètement fou, à l’image du récent succès de l’avant-dernier (Vandoeuvre) chez le 2e (Aix/Venelles), se traduit aujourd’hui par un regroupement général des prétendants aux places européennes derrière l’intouchable Béziers. Pas moins de cinq équipes comptent deux défaites, dont Mulhouse et Cannes qui ne peuvent se permettre le moindre faux pas au risque d’être relégués parmi les attardés.

« Tu n’as pas le droit de passer à côté de ton match à domicile »

« Affronter Cannes est toujours un moment particulier, avoue Magali Magail, le coach postier. La défaite du week-end dernier, face au Cannet (1-3), ne remet pas en cause son statut. Cannes reste une grosse cylindrée du championnat. » La seule différence, par rapport aux éditions précédentes, c’est que l’ASPTTM ne se présente plus avec le sentiment de n’avoir rien à perdre, mais plutôt avec la conviction profonde qu’il y a un bon coup à jouer. « Dans ce championnat, peu importe l’adversaire, tu n’as pas le droit de passer à côté de ton match à domicile », insiste Magali Magail.

Que Cannes pointe à cette période de l’année parmi les outsiders est avant tout un concours de circonstances multiples. À commencer par un programme démentiel, dû à la phase de qualification à la Ligue des champions, qui se traduit déjà par six matches supplémentaires pour les Cannoises par rapport aux autres équipes françaises. Ce soir à Mulhouse, Cannes disputera son 10ematch pour le seul mois de novembre ! « Je n’ai pas été surpris par notre calendrier dont j’ai eu connaissance, confie Laurent Tillie, le coach cannois. Mais j’ai été très surpris par le championnat qui est dense et très intense. C’est chaud… C’est un baptême du feu un peu chargé ! Après, on a eu beaucoup de blessées et cela ne facilite pas les choses ! »

L’exemple le plus symbolique de cette situation concerne le cas des passeuses. Pour combler le départ de Letizia Camera (à Saint-Raphaël) et Marina Akulova (au PSK Sakhaline/Russie), le RC Cannes a fait appel à l’expérimentée Serbe Tanja Grbic et à la jeune Croate Vedrana Jaksetic (19 ans) dans le cadre d’un plan de formation. En fait, elles n’ont jamais pu évoluer de concert. « Je n’ai jamais pu faire un seul entraînement avec les deux passeuses. Dans mon malheur, j’ai eu de la chance. Dès que l’une s’est blessée, l’autre est revenue ! » Aujourd’hui, c’est toutefois la Serbe Grbic, championne de France en titre avec Saint-Raphaël, qui est annoncée à la baguette. « Blessées ou pas – en fait, seule Sanja Bursac est incertaine -, Cannes n’est pas l’équipe la plus à plaindre , relativise Magali Magail. Tous les postes sont doublés et le groupe est très homogène. Si la réception est stable, le danger vient de partout ! »

« Le combat de samedi a laissé des traces »

Malgré la défaite (1-3), le coach postier s’inspire néanmoins de la prestation livrée à Béziers pour argumenter les chances mulhousiennes : « Notre souci – en marge de l’absence de la centrale belge Angie Bland, blessée au dos – concerne la fraîcheur du groupe. Le combat de samedi a laissé des traces et il lui faut retrouver de l’énergie pour combattre à nouveau avec la même intensité. Si Athina – Papafotiou – parvient à développer le même jeu, si Daly Santana s’enflamme comme ce fut le cas dans la chaude ambiance à Béziers, si la réception reste stable et trouve des solutions face au service cannois, notamment de Dimitrova, si on affiche la même force collective, il y a moyen de bien faire ! » Voilà plus de 8 ans (1) que le Palais des sports n’a pas vu Mulhouse s’imposer face à Cannes. Pour l’ASPTTM et ses supporters, cette vilaine série n’a que trop duré !

(1) La dernière victoire mulhousienne aux dépens de Cannes date du 22 octobre 2011 (3-2, 16-14 au tie-break), mais a été acquise à Cannes. À Mulhouse, le dernier succès remonte au 23 avril 2008, lors de la demi-finale aller des play-offs (3-2 : 25-22, 20-25, 25-21, 19-25, 15-10).

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 28/10/2017 20:00 Mulhouse | Béziers
LE 03/11/2017 20:00 Mulhouse | Evreux
LE 11/11/2017 20:00 Nantes | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 6 2 2 0
2.SF Paris St-Cloud 5 2 2 0
3.Mulhouse 3 2 1 1
4.Vandoeuvre Nancy 3 2 1 1
5.Evreux 3 2 1 1
6.Nantes 3 2 1 1
7.RC Cannes 3 2 1 1
8.Le Cannet 2 1 1 0
9.Chamalières 2 2 1 1
10.St-Raphaël 2 2 0 2
11.Quimper 1 2 0 2
12.Venelles 0 1 0 1
Tous les résultats