ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 01/11/14 : Un joyeux anniversaire

Les volleyeuses mulhousiennes n’ont pas raté l’occasion de fêter avec faste le 40e anniversaire de l’ASPTTM, hier soir au Palais des sports, en signant une victoire limpide et une prestation remarquable aux dépens de Vannes (3-0).

Sans jamais avoir connu les honneurs de la Ligue A féminine avant cette saison, l’équipe vannetaise n’en a pas moins foulé le parquet du Palais des sports mulhousien, hier soir, pour la 2e fois en l’espace de douze mois. Il y a un an (le 28 octobre), il s’agissait alors d’un match face à l’équipe II postière pour le compte du championnat Élite qu’elle allait remporter quelques mois plus tard. Mais, de cette équipe bretonne, il ne subsistait, hier, qu’Alexandra Dascalu au milieu d’une forte colonie américaine – elles étaient quatre dans le six de départ – et d’une certaine Dragana Bartula dont le Palais mulhousien a été le théâtre d’un cauchemar. C’est ici que, le 9 février 2013, l’attaquante bosniaque-herzegovine s’est rompu les croisés sous les couleurs d’Évreux. Pas de quoi détendre le promu breton qui, de surcroît, est tombé sur une formation mulhousienne particulièrement inspirée en cette soirée à l’image d’Armelle Faesch à la passe.

Un round d’observation pour commencer

Pour cette première soirée de la saison au Palais, le public – quelque 2000 spectateurs – n’a pas boudé une affiche placée sous le signe de la découverte d’une ASPTTM new-look. Et, autant dire que cette dernière a séduit en faisant étalage d’un potentiel certain.

Comme s’il s’agissait d’un combat de boxe, le match a commencé par un round d’observation soldé par de nombreuses parités (9-9, 10-10, 11-11, 12-12). Alessandra Guerra Franco et Bianca Rowland répliquaient alors à Stéphanie Niemer et Tanja Bokan. Magali Magail, le coach postier, avait insisté sur la qualité de service en début de match et elle a été entendue. À 17-16, Stéphanie Niemer prenait le service pour faire souffrir la réception morbihanaise. Avec la complicité d’Alina Albu au filet, l’Américaine servait à sept reprises pour réaliser un break (23-16) jamais effacé (25-17). Malgré la présence de trois centrales dans les rangs de Vannes (la Tchèque Magda Kralikova et les Américaines Bianca Rowland et Katie Slay), les Mulhousiennes Tatjana Bokan, Stéphanie Niemer et Alina Albu avaient trouvé la faille avec 15 attaques gagnantes sur 27 tentées.

Ébranlées par les coups mulhousiens, les Vannetaises vacillaient sur leur socle dans un 2e set disputé à sens unique (9-3, 19-8, 25-14) avec les rentrées encourageantes de Lea Soldner et Kama Diarra. À l’inverse de l’efficacité offensive locale, Vannes éprouvait les pires difficultés pour conclure (9 sur 30 et 5 sur 27, respectivement, aux 1er et 2e sets). Ces chiffres, tout à l’honneur de la défense mulhousienne, bien articulée autour de Marielle Bousquet, ne faisaient que confirmer une supériorité postière concrétisée dans une 3e manche marquée par la solidité du contre mulhousien – 4 blocks pour Ana Lazarevic (2), Tanja Bokan et Olga Trach – et une évidente qualité de service (11-5, 25-18).

Exception faite pour la première moitié du set initial, le succès mulhousien n’a pas fait l’ombre d’un doute, hier soir. Ce qui est plutôt encourageant quand on sait que cette même équipe de Vannes est allée pousser Istres au tie-break en ouverture de la saison.

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 16/12/2017 20:00 Le Cannet | Mulhouse
LE 06/01/2018 19:00 Mulhouse | Vandoeuvre Nancy
LE 13/01/2018 20:30 Béziers | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.RC Cannes 26 10 9 1
2.Béziers 25 10 9 1
3.Mulhouse 21 10 7 3
4.Venelles 17 10 6 4
5.Le Cannet 15 10 5 5
6.SF Paris St-Cloud 14 10 5 5
7.St-Raphaël 14 10 4 6
8.Evreux 14 10 4 6
9.Nantes 12 10 3 7
10.Vandoeuvre Nancy 10 10 4 6
11.Quimper 9 10 3 7
12.Chamalières 3 10 1 9
Tous les résultats