Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 06/03/14 : L’ASPTTM avait tout oublié

L’ASPTT Mulhouse a été sèchement dominée au Cannet hier soir (3-0), en trois sets, en passant complètement à côté de son match.

L’élimination aux portes de la finale de la Challenge Cup aurait-elle laissé plus de séquelles que prévu ? À moins que ce ne soit l’accumulation des matchs que les Mulhousiennes ont dû enchaîner depuis ces dix derniers jours ?

Toujours est-il qu’au Cannet, les joueuses de Magali Magail sont restées dans les starting-blocks. Pourtant l’envie semble bien présente dès les premiers échanges car ce match est important. Les deux équipes le savent. Pour Le Cannet, qui retrouve Steux à la passe et Bursac en attaque, l’objectif n’est rien d’autre que la gagne pour retrouver une place dans les quatre premières. Quant aux Alsaciennes, elles veulent s’accrocher à leur place de dauphine derrière les indéboulonnables Cannoises. Des joueuses du Racing qui sont d’ailleurs venues en nombre pour superviser leur prochain adversaire (dimanche à 15 h, Mulhouse reçoit le RCC). Un contexte dans lequel chacune des deux formations entend bien garder le contrôle.

Aussi, dans ce match, pas de round d’observation et les deux équipes se rendent coup pour coup. Au block de Kloster, Lazarevic est à la parade sur Zambelli. Le combat s’équilibre et même si les visiteuses prennent un léger avantage (8-11), on sent bien que rien n’est fait. Et les Alsaciennes commencent à douter quand Jupiter prend le service. L’internationale frappe un grand coup et met ses partenaires dans une position très favorable (16-11). Mulhouse tentera bien un baroud d’honneur en tout fin de set en revenant à égalité, mais Fedele, une autre joueuse en bleu, va clore ce premier chapitre en faveur des Azuréennes (25-23).

Un set cinglant

La deuxième manche sera beaucoup cinglante pour les Mulhousiennes qui n’auront résisté que le temps des premiers échanges avant de subir la loi de Bursac et consorts (25-16).

Le repos n’y changera rien même si Armelle Faesch et les siennes se montreront un peu plus résistantes pour venir titiller leurs adversaires jusqu’au bout. Un sursaut d’orgueil qui va permettre aux Alsaciennes d’effacer un passif de quatre points avant de revenir à égalité (23-23). Le quatrième set n’est plus si loin mais, pour cela, il aurait fallu éviter de commettre une faute directe au plus mauvais moment. Une première occasion de conclure que Jupiter ne laissera pas passer. Les Azuréennes sont aux anges. Elles viennent de mettre un terme à une longue période de doute et se replacent ainsi sur la troisième marche du podium.

Les Mulhousiennes, elles, sont à terre. Magali Magail ne cherche pas d’excuses pour expliquer cette défaite. « Il ne faut pas tricher avec nos valeurs. Ce soir, on les a complètement oubliées. Je n’ai vu aucune agressivité, aucun don de soi. Ce soir nous avions vraiment besoin de tout le monde. Nous n’avons pas joué sur ce que nous savons bien faire d’habitude ». Voilà qui est dit et les Alsaciennes n’auront guère de temps pour se refaire une santé morale car dimanche, elles accueillent les Cannoises.

Correspondance particulière, K.N.

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats