ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 16/11/14 : Fallait partir à point

Les Mulhousiennes ont concédé leur première défaite de la saison en Ligue A féminine, hier soir au Palais des sports, face au Cannet qui a pris un meilleur départ sous l’impulsion d’une superbe Myriam Kloster.

Rien ne sert de courir… Il faut partir à point. L’ASPTT Mulhouse a constaté à ses dépens que les fables ont toujours leur part de vérité.

L’entame du set initial est digne de l’affiche. Les deux équipes se rendent coup pour coup jusqu’à 10-10. Là, Tanja Bokan trouve la bande du filet sur laquelle la balle roule avant d’aller mourir en dehors des limites du terrain. La séquence n’est pas anodine, mais symbolise l’absence de réussite mulhousienne car c’est sur cet échange que tout bascule (10-14). Marina Zambelli trouve la zone de conflit au sein de la réception mulhousienne. Elisabeth Fédélé décolle au filet et Le Cannet s’envole. Nicole Davis est parfaite dans son rôle de libéro pour offrir une assise exceptionnelle à une relance visiteuse que l’ASPTTM envie.

Les soucis mulhousiens sont multiples. Néanmoins, ce qui est nouveau et inquiétant, c’est la stérilité offensive des attaquantes en bout de filet. Stéphanie Niemer – mise en boite par le contre de Myriam Kloster et de Maëva Orlé, que la grande passeuse Bernarda Brcic complète avantageusement – ne marquera d’ailleurs pas un point du set. Marielle Bousquet, en défense, et les centrales Olga Trach (7/7) et Alina Albu (3/5) permettent à l’ASPTTM de rester en vie (13-15, 16-19). La rentrée de Lauren Plum, à la passe, ne changera rien. Et c’est en toute logique que Le Cannet concrétise sa supériorité (20-25). Sans le moindre service gagnant et avec un seul contre, à l’actif de Tanja Bokan, l’ASPTTM n’est pas en mesure de rivaliser avec les Sudistes dont on retiendra l’efficacité du block (5 contres gagnants dont 3 pour Myriam Kloster). Et avec Stéphanie Niemer et Tanja Bokan, respectivement à 0/7 et 1/11 en attaque, le handicap est insurmontable.

Avec trois contres gagnants au 2e set, il y a du mieux à l’ASPTTM qui déplore toutefois 9 fautes directes. Et comme Le Cannet garde la maîtrise des débats, la sentence est identique à la manche initiale (0-3, 5-12, 9-19, 19-25) sans que les Mulhousiennes ne fassent jamais illusion.

Au pied du mur, Magali Magail change son fusil d’épaule et titularise Lauren Plum à la passe. Le dynamisme de cette dernière est contagieux et les Mulhousiennes goûtent à nouveau à la réussite. Alina Albu signe le premier ace postier du match (7-7). Lauren Plum, au block, offre pour la première fois deux points d’avance à l’ASPTTM (9-7). Ana Lazarevic s’illustre (16-15, 19-18). Tanja Bokan règne à nouveau (20-20) et Stéphanie Niemer retrouve son punch (21-21, 22-21). Les échanges sont somptueux. Myriam Kloster et Maeva Orlé marquent et Le Cannet reste au contact. Mais Ana Lazarevic (23-22), Tanja Bokan (24-23) et Alina Albu (25-23) permettent à l’ASPTTM de rester en vie.

Le 4e set gagne encore en intensité entre des Cannetaises qui veulent conclure et des Mulhousiennes qui rêvent à un tie-break. De part et d’autre, on défend ventre à terre. À 15-10, l’ASPTTM semble prendre la mesure de son adversaire. À 17-13, Elisabeth Fédélé trouve la faille dans la défense locale (18-17). Myriam Kloster, pour ses 9e et 10e contres gagnants du match (18-18, 18-20), inverse la tendance. Alina Albu (21-23) et Ana Lazarevic (22-24) retardent l’échéance jusqu’au coup de grâce porté par l’Américaine Cassidy Lichtman (22-25). Dommage que l’ASPTTM ait mis deux sets à s’exprimer !

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 16/12/2017 20:00 Le Cannet | Mulhouse
LE 06/01/2018 19:00 Mulhouse | Vandoeuvre Nancy
LE 13/01/2018 20:30 Béziers | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.RC Cannes 26 10 9 1
2.Béziers 25 10 9 1
3.Mulhouse 21 10 7 3
4.Venelles 17 10 6 4
5.SF Paris St-Cloud 14 10 5 5
6.St-Raphaël 14 10 4 6
7.Nantes 12 10 3 7
8.Vandoeuvre Nancy 10 10 4 6
9.Evreux 10 10 4 6
10.Quimper 9 10 3 7
11.Le Cannet 9 10 5 5
12.Chamalières 3 10 1 9
Tous les résultats