Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 18/12/14 : L’ASPTTM s’en va la tête haute

Battues et éliminées de la Coupe d’Europe par les Italiennes de Novara, hier soir au Palais des sports (0-3), les Mulhousiennes se sont consolées avec la conviction d’avoir fait mieux qu’au match aller.

Les arguments d’un leader de la Serie A/1 italienne sont sans commune mesure avec ceux d’une formation française qui se veut bonne. Les Mulhousiennes l’ont constaté à leurs dépens, hier soir.

Là où les Italiennes peuvent se permettre de puiser dans un collectif de 16 joueuses, l’ASPTTM bricole avec deux fois moins, jusqu’à titulariser Alina Albu, en délicatesse avec son genou, qui a courageusement tenu sa place sur une jambe, deux sets durant, faute de moyens.

Si le suspense a été de courte durée, avec une équipe mulhousienne qui n’a mené qu’à trois reprises dans ce match (à 10-9 au 1er set, puis 2-1 et 3-2 dans la 2e manche), les débats n’en ont pas moins été d’un bon niveau et plaisants. Vaillantes, les Lauren Plum, Tanja Bokan, Petya Tsekova, l’ont été. Mais face à la force de frappe des Katarina Barun et autres Kimberly Hill, la bonne volonté a des limites.

L’histoire retiendra la victoire et la qualification des Italiennes. À Mulhouse, les postières se souviendront avoir atteint trois fois les 22 points.

Noémie Cély meilleure contreuse du match

Elles laisseront également quelques beaux clichés, à l’image de Lauren Plum qui a animé l’ASPTTM à la passe avec culot et brio, ou encore de Tanja Bokan, dont les envolées au filet se sont traduites par un capital offensif de 15 points.

En l’absence de Stéphanie Niemer (dos bloqué), Ana Lazarevic et Petya Tsekova ont secondé la Monténégrine au filet pour concrétiser les exploits défensifs de Marielle Bousquet et ses amies.

À force de courir après la balle et le score (4-7, 13-18, 21-22 au 1er set puis 6-11, 11-16, 19-21 dans la 2e manche), les Mulhousiennes ont astiqué le parquet pour assurer un rôle de technicienne de surface sur quelque 150 m²… Et seuls les panneaux publicitaires les ont empêchées d’escalader les gradins pour aller chercher les attaques italiennes défendues en deux ou trois temps.

À l’entame du 3e set, la cause était entendue. Luciano Pedulla faisait tourner son effectif et Magali Magail reposait Alina Albu pour lancer dans le bain la jeune Noémie Cély qui s’offrira trois contres gagnants pour rejoindre Sara Bonifacio au rang de meilleure contreuse du match.

À 16-17, l’ASPTTM perdait ses dernières illusions. Et après deux balles de match sauvées (à 20-24 et 21-24), les Mulhousiennes quittaient la Coupe d’Europe la tête haute.

« Encore trop peur »

« Face à une équipe pareille, il faudrait qu’on puisse jouer à 120 % et sans faire de faute… ce qui est impossible, regrettait le président alsacien, Daniel Braun. J’ai toutefois l’impression qu’on progresse… Mais j’ai aussi le plus désagréable sentiment qu’on a encore trop peur ! »

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats