Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 24/01/2016: L’ASPTTM s’est donné de l’air

En s’imposant en trois sets aux dépens d’Aix/Venelles, vendredi soir au Palais des sports, les Mulhousiennes ont signé leur 9e victoire en championnat pour s’installer confortablement dans le carré d’as et creuser l’écart avec leurs poursuivantes.

Après la défaite de Béziers et la manière affichée, l’ASPTTM avait fait craindre le pire. À tel point que les sceptiques doutaient que les Mulhousiennes puissent relever la tête aussi rapidement, face à Aix, et que le déplacement à Terville (vendredi prochain) se fasse avec le couteau sous la gorge. Bref, le début d’un scénario catastrophe. Au lieu de ça, les Mulhousiennes ont signé un succès sans bavures (25-21, 25-15, 25-21) en y mettant la manière. Et, en prime, elles se sont constitué une belle marge de sécurité pour la course aux places européennes qui seront attribuées aux quatre premiers de la phase régulière du championnat.

« On sait qu’il faut s’attendre à des hauts et des bas ! »

« En début de saison, j’étais contente que nous n’ayons pas un statut à défendre , confie Magali Magail. Et quand on s’est retrouvé en tête du championnat, on est tombé dans ce piège… Celui de se mettre une pression inutile ! Je crois qu’on a oublié un peu vite que l’objectif du début de saison, annoncé par le président, était le maintien pour retrouver la Coupe d’Europe en deux ans (Ndlr : Le budget de l’ASPTTM a été revu à la baisse avec 230 000 euros de moins que la saison dernière et le recrutement a été fait en conséquence). Aujourd’hui, nous avons une des plus jeunes équipes de la Ligue A féminine et les filles chargées de la décision en bout de filet ont entre 21 et 25 ans (Klaric 21 ans, Souply 22 ans, Orlé 24 ans, Markovic 25 ans). On peut faire comme on veut, les fautes vont de pair avec la jeunesse… On sait qu’il faut s’attendre à des hauts et des bas ! » Il n’empêche que si les Mulhousiennes avaient servi (7 aces et rien que 2 fautes directes face à Aix) et défendu de la sorte, elles auraient battu Béziers et seraient dans un fauteuil aujourd’hui. « Ce qui, compte tenu de la pression, ne serait pas forcément une bonne chose , poursuit le coach. Ce que je retiens de notre victoire face à Aix, c’est que nous avons su nous imposer avec autorité. Les filles ont retrouvé de la sérénité et n’ont jamais donné l’impression qu’elles pouvaient perdre ce match ! »

Le six de départ a assuré trois sets durant

L’insolente réussite du collectif mulhousien, face à Aix, a limité les changements de joueuses aux seules apparitions des libéros Marielle Bousquet et Léa Soldner. Pour le reste, le six de départ (Bojana Markovic, Olga Trach, Astrid Souply, Maéva Orlé, Alina Albu et Athina Papafotiou à la passe) a assuré trois sets durant. Et, pour la première fois de la saison, Astrid Souply a été préférée à l’internationale croate Karla Klaric. Au diapason de ses coéquipières, la jeune internationale française a été créditée d’une belle prestation et plus particulièrement au 3e set. Avec 53 % de réussite offensive (8/15 en attaque), un contre gagnant, aucun déchet au service et une belle présence en réception, Astrid Souply a prouvé qu’elle avait un rôle à jouer pour peu qu’on lui fasse confiance.

Vendredi prochain, l’ASPTT Mulhouse ira défier Terville/Florange, le récent tombeur du Cannet (3-1), toujours bien placé pour prétendre aux play-offs malgré sa défaite, hier soir, à Paris/Saint-Cloud (3-0 : 25-16, 25-16, 25-17). Sans avoir le couteau sous la gorge, les Mulhousiennes se doivent de rester en haut.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 04/10/2017 Mulhouse | Stuttgart
LE 07/10/2017 18:40 Mulhouse | Venelles
LE 16/10/2017 20:00 Mulhouse | Chamalières

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 0 0 0 0
2.RC Cannes 0 0 0 0
3.Chamalières 0 0 0 0
4.Evreux 0 0 0 0
5.Le Cannet 0 0 0 0
6.Mulhouse 0 0 0 0
7.Nantes 0 0 0 0
8.Quimper 0 0 0 0
9.SF Paris St-Cloud 0 0 0 0
10.St-Raphaël 0 0 0 0
11.Vandoeuvre Nancy 0 0 0 0
12.Venelles 0 0 0 0
Tous les résultats