Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 26/02/15 : Il y a mieux que la gloriole

Entre une finale de la Coupe de France et une qualification européenne, le choix est vite fait. L’élimination de l’ASPTTM, mardi soir face au Cannet (1-3), aura le mérite de concentrer l’intérêt sur une fin de championnat déterminante.

Si Tanja Bokan avait concrétisé son attaque sur la première balle de set de la 3e manche, l’ASPTTM se serait retrouvée en position de force en menant deux sets à un. C’est une certitude ! Mais nul ne sait si cet avantage aurait suffi à priver Le Cannet d’une qualification qu’il a largement méritée en remportant tous ses matches de Coupe de France en déplacement (à Paris/Saint-Cloud 3-0, à Aix/Venelles 3-0 et à Mulhouse 3-1). Il n’empêche que cette fin de 3e set (de 24-23 à 24-26) et les six balles de match sauvées par les Mulhousiennes (de 16-24 à 22-24) ont alimenté les conversations d’après match. Plus que les regrets d’une élimination, finalement bien contestée, les coéquipières d’Armelle Faesch pourront s’inspirer de cette défaite pour soigner leur fin de saison.

La Coupe de France, exception faite pour le vainqueur, n’accorde aucun billet pour l’Europe. Et, compte tenu de la présence de Cannes et du Cannet en finale, il est pratiquement acquis que les cinq billets pour la prochaine Coupe d’Europe seront attribués aux cinq premiers de la première phase de championnat. Il faudra donc aux Mulhousiennes gratter une place ou se qualifier pour la finale des play-offs pour conserver leur statut continental. Ce qui n’est pas impossible au vu de la prestation réalisée mardi soir face au Cannet.

De nombreux aspects positifs ont marqué cette soirée qui a réuni quelque 2500 spectateurs particulièrement enthousiastes. À commencer par l’état d’esprit d’un groupe qui croit à nouveau en lui. De Stéphanie Niemer à la pointe de l’attaque jusqu’à Marielle Bousquet au cœur de la défense. La montée en puissance d’Olga Trach (10/16 en att. et 4 blocks) et d’Ana Lazarevic (8/15 en att. et une belle présence en relance), mais aussi la complémentarité enfin exploitée d’Armelle Faesch et Lauren Plum à la passe, sont autant de signes encourageants. En revanche, ces débats d’une grande intensité ont également révélé le peu de fraîcheur physique dont Alina Albu et Petya Tsekova disposent. Longtemps blessées et à court de condition, la centrale roumaine (brillante au service) et l’attaquante bulgare se sont éteintes au fil du match. De toute évidence, les cinq sets disputés samedi face à Aix/Venelles avaient laissé des traces. Rien que pour ça, il n’est pas plus mal pour l’ASPTTM qu’elle n’ait plus à se disperser et à courir après deux lièvres.

LES STATSASPTT Mulhouse – Le Cannet : 1-3. Les sets : 25-20 (23’), 17-25 (21’), 24-26 (31’), 22-25 (25’). ASPTTM : 53 attaques gagnantes sur 147 (36 %). Niemer (14/41), Bokan (12/40), Trach (10/16), Lazarevic (8/15), Albu-Ilie (5/20), Tsekova (2/9), Plum (1/3), Faesch-Pellerin (0/2). 4 services gagnants (Albu-Ilie 2, Plum 1, Niemer 1). 13 blocks (Trach 4, Albu-Ilie 2, Bokan 2, Faesch-Pellerin 1, Niemer 1, Tsekova 1, Plum 1, Lazarevic 1). 21 fautes directes dont 11 au service. Le Cannet : 49 attaques gagnantes sur 143 (34,3 %). Zago (13/31), Fedele (11/46), Lichtman (12/38), Kloster (5/9), Zambelli (8/17), Brcic (0/2). 5 services gagnants (Lichtman 2, Kloster 2, Fedele 1). 18 blocks (Kloster 7, Zago 6, Lichtman 2, Fedele 2, Zambelli 1). 17 fautes directes dont 5 au service.

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats