Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 26/10/15 : De boulimiques Mulhousiennes

L’ASPTT Mulhouse n’a fait qu’une bouchée d’Aix/Venelles, hier en Provence, et partage la tête du championnat avec Paris/Saint-Cloud, Cannes et le surprenant promu lorrain de Vandoeuvre-Nancy emmené par les ex-Mulhousiennes Isaline Sager-Weider et Alexia Djilali.

« Non-match… Passé au travers… Déroute… Abandon… » Du côté d’Aix, les qualificatifs ne sont guère flatteurs au soir de la cuisante défaite locale face aux Mulhousiennes. Pour Félix André, le coach aixois, le constat est sévère et simple : « L’ensemble de l’équipe a raté son match. On est complètement passé au travers. On n’a rien proposé face aux Mulhousiennes. »

Lors des matches de préparation, le coach venellois avait pourtant bien prévenu son groupe. « On a un indéniable potentiel, maintenant si on ne propose pas du jeu, on se fera punir. » Et punition, il y a eu en ce dimanche à la Salle Mandela. Prises à la gorge d’entrée par des Mulhousiennes revanchardes par rapport à leur modeste saison 2014/2015, les coéquipières de Matos Hoffmann n’ont jamais été en mesure d’inquiéter l’équipe de Magali Magail. Pire, le nombreux public venellois, qui n’a eu de cesse d’encourager ses joueuses, a assisté à un récital des Markovic, Orlé, Klaric, bien articulées autour de la passeuse grecque Athina Papafotiou.

Si le PAVVB a timidement mené de 3 points dans le premier acte, il s’en est suivi un véritable rouleau compresseur avec d’abord un secteur service – réception très performant chez les Alsaciennes avec notamment 13 aces et a contrario très défaillant chez les Venelloises avec de nombreuses erreurs et des réceptions approximatives qui ont empêché la passeuse italienne, Valeria Caracuta de jouer avec ses centrales. Des centrales, qui offensivement faisaient leurs points quand elles avaient un ballon.

La domination des Mulhousiennes ne s’est pas limitée à ça puisqu’avec un solide block – défense, avec plusieurs joueuses à plus d’1m85, les coéquipières d’Orlé (10 points) ont mis une grosse pression sur les attaquantes venelloises. Ainsi, alors qu’elle sortait d’un match à 21 points à Saint-Raphaël, Sona Mikyskova à la pointe de l’attaque locale, n’a marqué que 4 points. « Je m’attendais quand même à un match compliqué mais pas à ce point » souligne Félix André, tout en reconnaissant la supériorité des Mulhousiennes. Dans le public, on a eu l’horrible sensation que les Venelloises ont baissé les bras. Et même si le 3e set a été un peu plus accroché, grâce aux entrées de Sebban et Chimisanas qui ont apporté un peu plus de vie, la déception a été de mise. À l’inverse, dans le camp mulhousien, les sujets de satisfaction ont été un peu plus nombreux. « À commencer par le secteur service-réception qui a été performant, avoue Magali Magail. À cela, nous avons été plus efficaces au block que face à Nantes ». Samedi prochain, les Mulhousiennes accueilleront Terville-Florange sans revendiquer le moindre semblant de statut de leader. « Le secret de la réussite consiste à prendre un match après l’autre sans excès d’optimisme » relativise Magali Magail.

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 28/10/2017 20:00 Mulhouse | Béziers
LE 03/11/2017 20:00 Mulhouse | Evreux
LE 11/11/2017 20:00 Nantes | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 6 2 2 0
2.SF Paris St-Cloud 5 2 2 0
3.Mulhouse 3 2 1 1
4.Vandoeuvre Nancy 3 2 1 1
5.Evreux 3 2 1 1
6.Nantes 3 2 1 1
7.RC Cannes 3 2 1 1
8.Le Cannet 2 1 1 0
9.Chamalières 2 2 1 1
10.St-Raphaël 2 2 0 2
11.Quimper 1 2 0 2
12.Venelles 0 1 0 1
Tous les résultats