Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 01/02/15 : Bokan encore trop esseulée

L’ASPTT Mulhouse a concédé, vendredi soir à Istres (1-3), sa première défaite de la saison face à une équipe classée dans la deuxième moitié de la Ligue A féminine. L’équipe de Magali Magail s’enfonce inexorablement et met en péril ses ambitions européennes.

« Jusque-là, on ne gagnait pas face à nos concurrents directs… Maintenant, on arrive même à perdre contre une équipe qui était 10e … J’avoue que je ne comprends pas ! »

Hier après-midi, au lendemain de la défaite mulhousienne à Istres, le président de l’ASPTTM Daniel Braun ne savait plus à quel saint se vouer. Pourtant, dans les jours qui ont précédé cette rencontre en Provence, il avait fait le déplacement dans les vestiaires à l’occasion « d’une réunion collective » avec les joueuses. « Ce qu’il y a été dit restera dans le vestiaire » précise le président avant de s’épancher. « Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les filles n’arrivent pas à reproduire en match ce qu’elles font aux entraînements. On ne peut pas jouer avec une seule attaquante et une seule centrale ! »

71 balles pour Bokan

Une seule attaquante, c’est bien évidemment Tanja Bokan. Comme une semaine plus tôt face à Béziers, l’internationale monténégrine a été la meilleure Mulhousienne avec 39 % de réussite offensive et un capital de 30 points (28 attaques gagnantes, 1 ace et 1 block gagnant). Des chiffres flatteurs quand on sait qu’elle a été servie à 71 reprises sans bénéficier d’une fixation crédible en étant placée à côté de la jeune Noémie Cély, qui n’aura été sollicitée qu’à six reprises sur l’ensemble du match. Quant à la centrale mise en exergue, il s’agit de l’Ukrainienne Olga Trach, créditée de 5 contres et 9 attaques gagnantes sur 16 tentées. Mais en marge de ces deux prestations individuelles, le bilan postier est plutôt tristounet.

Comme contre Béziers, Stéphanie Niemer est restée très loin de son niveau affiché en début de saison. Moins d’un quart de ses attaques ont marqué. Initialement placée en opposition avec Tanja Bokan (dans le 1er set), l’Américaine a permuté par la suite avec Ana Lazarevic pour se placer en pointe. Un changement payant dans le 2e set, que l’ASPTTM a dominé de la tête et des épaules (3-8, 8-16, 9-21, 16-25), mais sans effet dans les 3e et 4e manches. Même si, dans cette dernière, les Mulhousiennes sont passées tout près d’une décision au tie-break après avoir égalisé (24-24) avant de perdre sur le fil (26-24).

« En étant trop peu agressives au service, nous avons permis aux Istréennes de jouer vite , constate Magali Magail, le coach postier. On s’est mis en difficulté, alors que nous n’avions pas le droit de ne pas être sereines ! »

Alina Albu frustrée

Comme lors des dernières sorties mulhousiennes, celle qui aura le plus manqué au collectif postier a été l’internationale roumaine Alina Albu. Cette dernière, qui se remet d’une entorse au genou, avait toutefois fait le déplacement à Istres mais dans le seul but d’apporter son soutien moral à une équipe en proie au doute. « Pour moi, il est beaucoup plus facile d’être en jeu que de regarder et de ne rien pouvoir apporter à mon équipe , confie-t-elle. C’est très frustrant ce que j’ai vécu à Istres. Ce n’est pas que cette équipe était meilleure que nous… Mais, à l’exception de Tanja (Bokan), on n’arrivait pas à finaliser. »

Vendredi prochain (20 h), l’ASPTT Mulhouse accueillera le Hainaut. Ce qui, en d’autres temps, se limitait à une formalité d’usage constitue aujourd’hui un match à risques.

LES STATISTIQUES Istres – ASPTT Mulhouse 3-1. Les sets : 25-20 (25’), 16-25 (24’), 25-20 (29’), 26-24 (31’). Temps réel de jeu : 1h49’. Istres. 57 att. gagnantes (Henning 18/49, Mueller 17/52, Lazcano 7/15, Ndoye 6/25, Cao 4/8) 9 blocks gagnants (Henning 4, Ndoye 3, Lazcano 2). 5 aces (Lazcano 2). Six de départ : Lazcano, Ndoye, Vasin, Henning, Haragova, Mueller. Puis Knip (libéro), Joffrin, Molendijck, Dascalu, Cao. ASPTTM. 54 att. gagnantes (Bokan 28/71, Niemer 10/45, Trach 9/16, Lazarevic 7/20), 11 blocks gagnants (Trach 5, Niemer 2, Lazarevic 2, Bokan 1, Cély 1). 8 aces (Lazarevic 3, Niemer 2, Bokan 1, Plum 1, Cély 1). Six de départ : Bokan, Niemer, Trach, Lazarevic, Plum, Cely. Puis Bousquet (libéro), Soldner, Diarra, Faesch.

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats