Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 09/03/15 : ASPTTM : les temps changent

L’ASPTT Mulhouse a arraché la victoire (3-2), samedi soir, aux dépens de Nantes mais réalise une très mauvaise affaire sur le plan comptable en accusant toujours trois points de retard sur la 5e place avant d’accueillir les championnes de France du RC Cannes, samedi prochain.

Il y a un an encore, Nantes restait sur une modeste 10e place en championnat acquise à l’issue de la saison 2012/2013. Depuis, il y a eu les play-offs 2014 qui ont permis aux Nantaises d’atteindre la finale du championnat et de réussir leur baptême en Ligue des champions. Et ce qui n’était encore qu’une formalité pour les coéquipières d’Armelle Faesch, à l’entame de la saison dernière (victoire 3-0 de l’ASPTTM à Nantes), est devenue performance aujourd’hui.

Un grand moment de bonheur

D’ailleurs samedi soir, après le dernier coup gagnant de Stépahnie Niemer, l’hymne de la grande épopée postière a résonné dans le Palais des sports quand les Bokan, Niemer, Plum, Lazarevic, Albu et autres Bousquet sont tombées dans les bras l’une de l’autre. Sans fausse pudeur, elles ont savouré l’instant comme s’il s’agissait d’une finale.

Il est vrai qu’aujourd’hui, Nantes est vice-champion de France en titre et l’ASPTT Mulhouse n’est même plus sûre de se qualifier pour la Coupe d’Europe.

Le contraste était saisissant entre ce moment de bonheur légitime, compte tenu de la vaillance des Nantaises qui menaient à l’issue du 3e set (25-17, 22-25, 20-25), et la situation comptable des Mulhousiennes. Il aurait ainsi mieux valu en cette soirée qu’il y ait un battu, à zéro point, dans le choc Paris/Saint-Cloud-Béziers, également soldé par un tie-break (3-2), et que l’ASPTTM l’emporte en trois ou quatre sets. Du coup, même s’il reste l’une ou l’autre solution de repêchage (notamment si Paris ne marque plus de points face à Aix, Mulhouse et cannes et que l’ASPTTM fasse le plein à Saint-Cloud et à Saint-Raphaël), les Mulhousiennes peuvent se faire une raison. Magali Magail était d’ailleurs la première à évacuer les regrets et à se satisfaire du succès postier. « Pour moi, il s’agit d’une belle victoire où j’ai vu de belles choses, avoue le coach postier. Bien sûr, il y a toujours ces périodes de relâchement qui nous coûtent des points comme au début du 2e set ou encore cette qualité de service qui se perd au fil du match après un premier set excellent dans ce domaine. Mais, je préfère voir les choses positives. Notamment le bon retour de Stéphanie Nieme r – omniprésente samedi avec un gros match en défense, en attaque et au service – et nos fins de set où nous n’avons rien lâché. Je suis consciente que nous avons gagné ce match avec des individualités. Mais, j’ai également le sentiment que chaque fille a répondu présent et que chacune a essayé d’apporter quelque chose dans le combat ! »

ASPTT Mulhouse – Nantes : 3-2. Les sets : 25-17 (22’), 22-25 (27‘), 20-25 (27’), 26-24 (29’), 15-11 (15’).

Article signé Christian Entz.

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats