ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 11/12/13 : L’ASPTT Mulhouse a un statut de favori à honorer

Éliminées de la Coupe CEV par les Polonaises de Bielsko-Biala, les volleyeuses mulhousiennes entament ce soir (19 h) au Palais des sports, face aux Luxembourgeoises de Walferdange, une nouvelle campagne européenne pour le compte de la Challenge Cup.

Après avoir croisé les meilleures Turques, Italiennes, Azéries ou Polonaises durant six saisons en Ligue des champions, l’ASPTT Mulhouse sera forcément dépaysée en retrouvant des Luxembourgeoises sur son parquet. Mais contrairement aux Vakifbank Istanbul, Rabita Bakou et autres Busto-Arsizio, le RSR Walfer ne constituera pas un obstacle insurmontable. Ce qui est toujours bon à prendre dans la mesure où les Mulhousiennes abordent cette épreuve européenne avec l’intention d’aller au bout. Du moins, le plus loin possible en sachant que les Roumaines de Targu Mures ou les Belges d’Asterix Kieldrecht seront au rendez-vous des 8es de finale et que, probablement, les Russes d’Odintsovo feront barrage en demi-finales.

Le RSR Walfer, vice-champion du Luxembourg et vainqueur de la Coupe, est orchestré à la passe par la Polonaise Aleksandra Ondelj (27 ans, 1,86m), originaire de Gdynia et qui a joué trois saisons en Bundesliga à Wiesbaden.

Hier soir, seules cinq joueuses ont participé à la séance d’entraînement au Palais des sports. « Les autres, étudiantes pour la plupart, ne viendront à Mulhouse que le jour du match » , explique le président Marc Ernster. Cet amateurisme n’empêchera pas pour autant une certaine ambition de la part d’une équipe qui reste sur deux victoires aux dépens des Chypriotes de Famagusta (3-0 et 3-1) au tour précédent. « C’est un honneur de rencontrer une équipe professionnelle comme Mulhouse et nous nous réjouissons de prendre part à la fête, poursuit Marc Ernster. Notre objectif sera de produire un bon jeu, de faire un match en cinq sets, pour ensuite défendre nos chances au match retour ».

« À ce niveau, il n’y a pas de petite équipe ! »

Curieux paradoxe, les Mulhousiennes qui bénéficieront des faveurs du pronostic, restent sur une défaite, à l’inverse des Luxembourgeoises. Certes, la comparaison s’arrêtera là puisque c’est Cannes qui a été le bourreau de l’ASPTTM, dimanche dernier. Or, cette défaite a tout de même donné lieu à de nombreux sujets de satisfaction à l’image des 81 % de réussite offensive de Kristy Jaeckel (17/21) et de la belle prestation de la Russe Yulia Ferulik (4 blocks et 5/7 en attaque), qui ont compensé un manque d’agressivité au service et de constance concernant l’ensemble du collectif postier.

Les Mulhousiennes sont annoncées au complet ce soir et peu enclines à faire la moindre concession. « Ça reste un match de Coupe d’Europe, prévient Magali Magail, le coach postier. Nous serons forcément favoris et nous aurons un statut à défendre. À ce niveau, il n’y a pas de petite équipe ! »

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 24/02/2018 20:00 Mulhouse | SF Paris St-Cloud
LE 04/03/2018 17:00 Quimper | Mulhouse
LE 17/03/2018 20:00 Mulhouse | Le Cannet

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 45 18 16 2
2.RC Cannes 45 18 15 3
3.Mulhouse 36 18 12 6
4.St-Raphaël 29 18 9 9
5.Le Cannet 27 18 11 7
6.Venelles 25 18 9 9
7.SF Paris St-Cloud 23 18 8 10
8.Vandoeuvre Nancy 22 18 8 10
9.Nantes 22 18 6 12
10.Quimper 20 18 7 11
11.Evreux 15 18 5 13
12.Chamalières 5 18 2 16
Tous les résultats