ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 14/04/14 : ASPTT Mulhouse : dernière chance ce mercredi !

L’ASPTT Mulhouse a concédé la première manche des quarts de finale de la Ligue féminine, sur un score sans appel (3-0), samedi soir à Nantes. Une revanche mercredi à 20h au Palais lui accorderait un sursis… Une nouvelle défaite signifierait la fin…

Les volleyeuses mulhousiennes sont rentrées de Nantes avec une septième défaite consécutive dont six en championnat et une nouvelle fois en concédant trois sets secs (25-16, 25-22, 25-16).

« Avant, on jouait pour fracasser la balle… »

Les seuls chiffres des statistiques suffisent à comprendre pourquoi l’ASPTTM ne gagne plus…. Quatre contres gagnants pour l’ensemble de l’équipe. Soit moins que la moyenne individuelle des centrales Alina Albu et Yulia Ferulik en milieu de saison. Deux joueuses ont été capables de servir plus de dix fois dans le match : Ana Lazarevic (2/11 sans faute directe) et Alina Albu (1/12 sans faute directe). À l’inverse, l’Américaine Kristy Jaeckel, si performante dans ce registre il y a deux mois encore, a touché le fond avec quatre fautes directes en six services sans le moindre ace. Quant à l’attaque, exception faite pour Alina Albu (5/11 et 45 % d’efficacité) et à un degré moindre Kristy Jaeckel (14/38) et Alexia Djilali (2/6), les statistiques sont cruelles.

« Avant, on jouait pour fracasser la balle… Aujourd’hui, on a l’impression que le ballon est brûlant et personne n’ose le prendre ! » Le constat est de Magali Magail qui ne sait plus à quel saint se vouer. « Si elles ne foutaient rien à l’entraînement, je comprendrais qu’elles soient sanctionnées en match , poursuit le coach. Mais ce n’est pas le cas. En quinze jours, elles ont fait un entraînement moyen. Le reste du temps, elles se sont mises minables entre elles avec de l’engagement, de la conviction… En ayant vu ça, j’y croyais vraiment en allant à Nantes. Et là, on se prend d’entrée un 4-0 et tout s’écroule. On a subi tout le match sans jamais sortir les Nantaises de leur zone de confort. On ne peut pas gagner ainsi ! »

« On ne peut plus faire plus pour elles ! »

Spectateur dans les gradins, Daniel Braun était tout aussi abasourdi et mal récompensé… Depuis le début de la chute, le président postier et son comité ont multiplié les initiatives pour tenter d’apporter des solutions. « Mardi dernier, nous avons même amené une centaine de supporters à l’entraînement pour leur témoigner toute notre affection dans cette période difficile… Pour leur dire qu’on les aime et qu’elles ont toute notre confiance ». L’encadrement s’est également étoffé avec l’apport d’un kiné – Laurence Hauptmann, qui était du déplacement à Nantes – et d’une sophrologue. Lauriane Truchetet qui a remplacé Christophe Magail à la tête de l’équipe réserve seconde également les pros et était sur le banc à Nantes. « Nous avons tout fait pour ne pas avoir le moindre regret, explique Daniel Braun. Mercredi, c’est les joueuses qui vont le faire ou ne pas le faire… On ne peut plus faire plus pour elles ! »

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 16/12/2017 20:00 Le Cannet | Mulhouse
LE 06/01/2018 19:00 Mulhouse | Vandoeuvre Nancy
LE 13/01/2018 20:30 Béziers | Mulhouse

Classement

PTS MJ G P
1.RC Cannes 26 10 9 1
2.Béziers 25 10 9 1
3.Mulhouse 21 10 7 3
4.Venelles 17 10 6 4
5.SF Paris St-Cloud 14 10 5 5
6.St-Raphaël 14 10 4 6
7.Nantes 12 10 3 7
8.Vandoeuvre Nancy 10 10 4 6
9.Evreux 10 10 4 6
10.Quimper 9 10 3 7
11.Le Cannet 9 10 5 5
12.Chamalières 3 10 1 9
Tous les résultats