Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 24/11/14 : Le double visage de l’ASPTTM

L’ASPTT Mulhouse a présenté deux faces presque totalement opposées samedi soir chez le leader Nantes en renversant une situation très compromise et en parvenant au tie-break avant de s’incliner trois sets à deux pour le compte de la 5e journée de championnat.

À n’en pas douter, l’expression « qui perd, gagne » ne fait pas partie du vocabulaire de Magali Magail, l’entraîneur de l’ASPTT Mulhouse. « C’est vrai qu’on obtient un point en parvenant au tie-break, mais cela ne peut me satisfaire. Nous n’allons pas chez le leader pour emporter un point mais bien pour gagner » , lance-t-elle alors que son équipe s’est inclinée samedi soir à Nantes (3-2).

Comme face au Cannet à domicile voici une semaine, les Mulhousiennes ont réagi après la pause de dix minutes après deux manches ratées. « On débute mal et notre réception flanche rapidement » , débute le coach postier. « De plus, on n’arrive pas à marquer en bout de filet en attaquant tout droit et non avec des angles. On leur offre presque des points aux contres. » En face, la centrale Angie Bland a assommé les attaquantes mulhousiennes avec sept blocks contre 13 pour toute l’équipe alsacienne !

« On joue pour ne pas perdre ! »

La situation s’assombrit encore par la suite avec de nombreuses fautes directes qui aboutissent à une « claque » malgré l’entrée de Lauren Plum, la jeune passeuse américaine, à 25-12. Magali Magail hausse le ton dans les vestiaires et rameute ses troupes. Elle effectue un second changement tactique en remplaçant l’Américaine Stephanie Niemer par Petya Tsekova. L’attaquante bulgare, qui n’avait pas joué la semaine dernière en raison d’une cheville toujours douloureuse, se montre à son avantage : elle inscrira 11 points dans les trois derniers sets à 56 % de réussite.

L’effet est immédiat avec une nouvelle option en attaque, prouvant le potentiel des Alsaciennes.

« C’est dommage, on réagit lorsqu’on a le dos au mur ! On maîtrise surtout le quatrième set (19-25), mais c’est insuffisant. On arrive au tie-break comme si on avait réussi quelque chose. On joue pour ne pas perdre et on manque de constance » , déclare la coach.

Les coéquipières d’Alina Albu-Ilie, à nouveau efficace durant toute la partie, retombent dans leurs travers habituels en accumulant les fautes directes : elles laissent filer le tie-break 15 à 10.

« L’équipe est bien du côté block-défense et je retiens la réaction positive des joueuses qui nous ont permis de prendre un point » , remarque Magali Magail. Celui-ci permet aux Haut-rhinoises de rester dans un groupe de trois (avec Béziers et Paris Saint-Cloud) à deux unités du podium.

Le prochain rendez-vous de l’ASPTTM aura lieu ce mercredi à 20 h contre les Luxembourgeoises du RSR Walfer pour le match retour en Challenge Cup. Un sourire devrait logiquement éclairer le visage des Haut-Rhinoises, qui partiront avec la faveur des pronostics.

Article signé Thierry Hufschmitt

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 52 22 18 4
2.Le Cannet 50 22 16 6
3.Béziers 49 22 17 5
4.Nantes 45 22 15 7
5.RC Cannes 43 22 14 8
6.St-Raphaël 32 22 11 11
7.Venelles 29 22 9 13
8.SF Paris St-Cloud 26 22 10 12
9.Evreux 24 22 7 15
10.Vandoeuvre Nancy 21 22 7 15
11.Quimper 18 22 6 16
12.Terville Florange 7 22 2 20
Tous les résultats