ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 25/10/14 : Une mauvaise habitude à perdre

Les volleyeuses mulhousiennes entament leur saison en Ligue A féminine, ce soir vers 19 h, à Saint-Dié dans les Vosges face à Béziers, qui a terminé le dernier championnat à la 3e place. Mal partie ces trois dernières années, l’ASPTTM se doit d’inverser la tendance.

Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, les Mulhousiennes ne seront pas fâchées de se trouver au cœur des Vosges. Par rapport à la chaleur du Four à Chaux biterrois, qui les aurait attendues si la première journée de championnat ne s’était pas disputée sur un lieu unique pour les douze équipes de la Ligue A féminine, Armelle Faesch et ses amies apprécieront le calme de la montagne.

L’équipe de Béziers, qui a perdu le privilège de recevoir, sera forcément moins heureuse. Raison de plus pour concrétiser la chance ainsi offerte à une formation mulhousienne qui n’a jamais brillé ces trois dernières saisons pour l’entame de la saison.

« Aujourd’hui, ce qu’il y a de particulier, c’est de commencer par une affiche »

Depuis 2011, l’ASPTT Mulhouse a été systématiquement contrainte d’aller au tie-break pour n’en gagner qu’un face à Nantes en 2012. En revanche, Aix/Venelles (en 2011) et Terville/Florange, l’an dernier, contre qui les Mulhousiennes ont mené deux sets à zéro avant de perdre, sont autant de mauvais souvenirs à effacer.

« Il y a toujours beaucoup de pression dans un premier match de championnat, explique Magali Magail. L ’importance de bien commencer est réelle. Aujourd’hui, ce qu’il y a de particulier, c’est de commencer par une affiche. La différence, c’est qu’avant, nous n’avions pas le droit de perdre. Aujourd’hui, on va jouer pour gagner. Et cela, sans avoir le temps de tergiverser et en sachant que ce sera très difficile ! »

Numéro 3 du dernier championnat, Béziers a changé de profil pour suivre la tendance US du moment marquée par la présence de 21 joueuses américaines dans la Ligue A féminine. Elles seront ainsi deux, comme à Mulhouse (Lauren Plum et Stéphanie Niemer), avec un beau pedigree. Notamment pour l’expérimentée Californienne Ruth Keao Burdine (31 ans, 1,85m) qui a évolué par le passé à Ankara (2007/2008), au Galatasaray Istanbul (2008/2009) et plus récemment en Russie à Tioumen (2011/2012) et Khara Morin à Oulan-Oude (depuis 2012).

Dans le cadre de sa préparation, Béziers a rencontré trois formations de Ligue A et obtenu deux victoires (Saint-Raphaël 4-0 et Venelles 2-1) et réalisé deux matches nuls (Istres 2-2 et Venelles 2-2).

Du côté mulhousien, le rendez-vous du jour est considéré avec beaucoup de sérieux. À pied d’œuvre dans les Vosges depuis hier, les Mulhousiennes bénéficieront du soutien d’un car de supporters qui fera le déplacement aujourd’hui. À l’inverse des anciennes, au parfum quant à la valeur des Biterroises, les Olga Trach, Lauren Plum et autres Stéphanie Niemer risquent toutefois de tomber de haut.

« Aucune chance , rectifie Magali Magail. Les filles parlent beaucoup entre elles. Ce match, elles l’ont dans leur tête depuis un moment. La préparation a été longue et elles ont hâte que ça commence ». Et, pour une fois, le mieux serait que ça commence bien !

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 24/02/2018 20:00 Mulhouse | SF Paris St-Cloud
LE 04/03/2018 17:00 Quimper | Mulhouse
LE 17/03/2018 20:00 Mulhouse | Le Cannet

Classement

PTS MJ G P
1.Béziers 45 18 16 2
2.RC Cannes 45 18 15 3
3.Mulhouse 36 18 12 6
4.St-Raphaël 29 18 9 9
5.Le Cannet 27 18 11 7
6.Venelles 25 18 9 9
7.SF Paris St-Cloud 23 18 8 10
8.Vandoeuvre Nancy 22 18 8 10
9.Nantes 22 18 6 12
10.Quimper 20 18 7 11
11.Evreux 15 18 5 13
12.Chamalières 5 18 2 16
Tous les résultats