ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 02/02/2016 : Présidents aux cheveux blancs

À l’heure où quelques-uns de ses pairs en Ligue A féminine ruent dans les brancards et se font du souci, Daniel Braun n’est pas à plaindre, à la tête de l’ASPTT Mulhouse-Volley. Ce qui n’a pas toujours été le cas ces dernières saisons !

Dans le genre prudent, on ne fait pas mieux que Daniel Braun. Dans le bus qui ramène de nuit les volleyeuses mulhousiennes, après leur succès acquis à Terville (3-0, vendredi soir), le président fait ses petits calculs. « Encore deux victoires et nous serons maintenus ! » Banquier à la retraite, Daniel Braun (64 ans) ne se fie qu’à la réalité des chiffres. Son équipe à beau conforter sa position dans le quatuor de tête de la Ligue A féminine, synonyme de qualification en Coupe d’Europe, le président affiche encore une certaine réserve.

« J’aurais signé des deux mains pour nos résultats actuels »

« Avec la baisse conséquente de notre budget, qui nous a contraints à laisser partir les plus gros salaires (Tatjana Bokan à Hisamitsu Springs au Japon, Ana Lazarevic à l’Olympiakos, Stéphanie Niemer à l’Azeryol Bakou), j’aurais signé des deux mains pour nos résultats actuels. Mais, les choses peuvent aller très vite dans ce championnat , poursuit Daniel Braun. On l’a vécu l’an dernier avec l’enchaînement des blessures de Petya Tsekova, Ana Lazarevic et Alina Albu. Imaginons le pire… Si trois joueuses se blessent encore, pour peu que ce soit Bojana Markovic ou Alina Albu, on ne gagne plus… Alors oui, je regarde toujours derrière ! »

Il est vrai que pour certains présidents, les temps sont durs. Rien que ce week-end, la Cannoise Anny Courtade n’a guère apprécié la performance de ses joueuses qui ont concédé leur 2e défaite de la saison face à Saint-Raphaël, de surcroît à domicile. Du jamais vu depuis plus de 20 ans !

Et que dire de Daniel Bussani, dont Le Cannet perd chaque week-end le peu de chance qu’il lui reste pour conserver son statut européen ? « Je comprends qu’il soit nerveux , commente Daniel Braun. Il a gagné la Super-coupe contre Cannes, il a joué la Ligue des champions cette saison et s’il ne gagne pas la Coupe de France, il n’y aura pas de Coupe d’Europe pour lui. C’est terrible ! » Le week-end dernier à Terville, Daniel Braun a profité du voyage en bus pour accompagner « ses » filles. Cet après-midi, il les retrouvera pour un point informel, mais aussi pour marquer sa présence à leurs côtés.

Aujourd’hui, le ton est aux flatteries. Ce qui n’a pas toujours été le cas. « La première et la seule fois où je suis descendu dans les vestiaires en plein match, c’était e ntre le 2e et le 3e set face à Béziers (le 19 janvier dernier, date d’une sévère défaite 0-3). J’ai précédé Magali Magail, pour y être le premier, tout en sachant que le président ne peut pas faire grand-chose dans ces cas-là. Plutôt que de gueuler, j’ai essayé de les rassurer en leur rappelant certains principes. Notamment que le jeu prime sur l’enjeu ! »

« Les années de président comptent double dans une existence ! »

À six jours de la confrontation face à Vandoeuvre-Nancy (dimanche à 15 h au Palais), Daniel Braun s’apprête encore à souffrir, malgré la faible menace que représentent les Lorraines, actuellement en position de relégables.

« J’ai 64 ans depuis décembre et j’effectue ma 3e saison à la tête de l’ASPTT Mulhouse, confie ce dernier. Mais je peux vous assurer que les années de président comptent double dans une existence ! »

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 23/03/2019 20:00 MOUGINS | MULHOUSE
LE 30/03/2019 20:00 MULHOUSE | LE CANNET
LE 06/04/2019 20:00 NANTES | MULHOUSE

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 58 20 19 1
2.Cannes 50 20 18 2
3.Le Cannet 46 20 16 4
4.Nantes 42 20 15 5
5.Venelles 35 20 12 8
6.Béziers 31 20 10 10
7.St-Raphaël 29 20 8 12
8.Paris St-Cloud 27 20 9 11
9.Vandoeuvre Nancy 25 20 9 11
10.Marcq en Baroeul 22 20 6 14
11.Mougins 21 20 7 13
12.Chamalières 17 20 6 14
13.Quimper 12 20 4 16
14.France Avenir 2024 2 20 1 19
Tous les résultats