ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 01/10/2018 : L’ASPTTM II chute au tie-break

Après avoir été menée deux sets à rien face au Strasbourg UC, hier après-midi à domicile, l’ASPTT Mulhouse II a réagi avant de céder au tie-break (12-15).

Les supporters mulhousiens qui, comme leurs favorites, retrouvaient la salle du Montaigne lors de cette deuxième journée, avaient des frissons d’inquiétude après un troisième set à sens unique (15-25). Mulhouse était privée de la pointue Aurélia Ebatombo, légèrement blessée.

Arsela Haka et Camille Gasiunas, les deux anciennes mulhousiennes, sont dans le six de base strasbourgeois. Le SUC crée un break à 7-12 et poursuit sur sa lancée (13-18). Les fautes directes locales (12) contribuent à la perte la manche initiale (16-25).

La suite est du même acabit et les « Nordistes » alsaciennes sont devant (7-11). Les protégées de Sabrina Dridi, le coach postier, ont de la combativité en stock à l’image d’Elyssa Lajmi (10-11). Katarina Budrak prend le service et l’ASPTT Mulhouse réalise un 9-2 jusqu’à 16-12. Plus rien ne l’arrête et l’égalisation est logique à 25-16.

L’embellie est de courte durée face à des Bas-Rhinoises efficaces offensivement (0-3, 9-13). On assiste à plusieurs rallyes et la défense visiteuse ramène plusieurs attaques (13-21). Paoline Pellegrin, la passeuse, réussit trois services gagnants et Strasbourg enlève facilement la manche (15-25).

Katarina Budrak en feu

Les jeunes Mulhousiennes prouvent qu’elles ont de l’enthousiasme devant Magali Magail, l’entraîneur des pros (2-0). Elles défendent fort (10-4) et Katarina Budrak prend l’habit de leader. Elle domine dans tous les compartiments du jeu et ses coéquipières suivent dans son sillage (14-5). Celle-ci est impeccable (huit points sans erreur dans le set). Les changements adverses sont sans conséquence (18-9). Les Haut-Rhinoises obtiennent un tie-break avec cette claque à 25-9. Les stats sont édifiantes : 48 % (13/27) à 18 % (5/28) en attaque.

Les doublures des pros reviennent après un début difficile (0-3, 5-8). Elles sont en avance pour la première fois (10-9) et le score reste serré (12-13). Deux mauvaises réceptions sont converties par Laura Herzog pour le gain du match (12-15).

Mulhouse a toujours été mené mais n’a jamais baissé les bras dans une partie haute en couleur. « C’était comme un électroencéphalogramme, avec des oscillations importantes », glissait Arsela Haka, l’ex-Mulhousienne. Ce point ramené par l’ASPTT Mulhouse II est synonyme d’espoir avant le déplacement à Vandoeuvre.

Article signé T.H

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats