Amanda Coneo : le retour d’une Colombienne

Publié le

L’internationale colombienne Amanda Coneo, qui a porté les couleurs du RC Cannes et d’Aix-Venelles ces deux dernières saisons, est la nouvelle recrue mulhousienne qui complètera le compartiment des attaquantes-réceptionneuses. Elle est la 2eColombienne à porter les couleurs de l’ASPTTM après Maria Alejandra Marin qui a été de l’équipe championne de France en 2017.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Née le 20 décembre 1996 à Carthagène en Colombie, Amanda Coneo présente un parcours étonnant pour son jeune âge (24 ans). A 16 ans, elle dispute sa première Coupe panaméricaine et participe activement à la première qualification de la Colombie au Wordl Grand Prix en 2014. Cinq ans plus tard, elle est médaillée d’argent au Jeux panaméricains, en 2019 à Lima, et prend part aux championnats du monde U23 en 2015avec des distinctions individuelles qui lui permettent de figurer dans le top 5 des meilleures attaquantes ou marqueuses. Cette reconnaissance internationale lui offre sespremiers contrats en Europe. Ainsi, après avoir joué le championnat péruvien avec Tupac Amuru (2013/14) et la compétition colombienne avec Liga Bolivarense (2014/15), l’Italie lui ouvre ses portes. A commencer par la Serie A2 où, avec Sab Volley Legnano (de 2016 à 2018) elle totalise 424 points dès sa première saison. Suivent ensuite Barricalla CUS Torino (2018/2019), le RC Cannes (2019/2020) puisAix/Venelles (2020/2021).

Actuellement en Colombie, en proie à des troubles générés par des manifestations massives attisées par la répression politiquequi ont fait plus de 1600 blessés depuis trois semaines, Amanda Coneo vit une situation particulière. « Avec l’équipe nationale colombienne, en ce moment, nous ne sommes pas dans la phase de préparation normale car la situation en Colombie est un peu tendue à cause de problèmes politiques et, malheureusement, cela affecte beaucoup le sport, explique Amanda Coneo. Je me retrouve à travailler depuis chez moi, dans ma ville avec les plans de l’équipe nationale. Nous nous préparons pour le championnat sud-américain qui se disputera en septembre ».

Pour avoir joué à Cannes et à Aix/Venelles, ces deux dernières saisons, Amanda Coneo connait l’ASPTT Mulhouse dont elle en dit le plus grand bien : « Le souvenir que j’ai des matchescontre Mulhouse, c’est que cela a toujours été un grand défi daffronter l’ASPTTM. C’est une équipe très forte qui m’a toujours donné envie de marquer beaucoup de points, face à elle, et d’essayer de bien faire les choses en général. Je suis très motivée pour jouer à Mulhouse car on sent que cette équipe travaille dur et que les joueuses sont très engagées ».

« Il nous fallait une joueuse « solide », forte en réception et plus particulièrement en défense, mais aussi capable de marquer des points au filet, avoue le coach François Salvagni. Le choix s’est porté sur Amanda Coneo car elle connaît le Championnat de France. Et, bien qu’elle soit encore très jeune, elle a déjà joué plusieurs saisons importantes en Italie et en France. Pour moi, elle figure dans le top 4 des joueuses de sa spécialité en France. Avec la complicité et les caractéristiques de Pia Kaestner et de Megan Viggars nous allons essayer de développer un jeu très rapide avec de multiples solutions en attaque. C’est là, qu’Amanda pourra apporter toute sa tonicité en bout de filet et aux trois mètres. Nous avons beaucoup parlé et j’ai trouvé une personne disposée à travailler et désireuse de grandir et de s’améliorer. Je pense qu’elle est la joueuseparfaite pour une équipe comme Mulhouse ».

Article signé Christian Entz