Anne-Catherine Wagner : « Il existe encore des inégalités »

Publié le

Avec un Master en Management et Marketing International en poche, Anne-Catherine Wagner a repris l’entreprise familiale, la chocolaterie Abtey, en 2010. Une entreprise qu’elle aintégrée à l’âge de 20 ans, dès l’obtention de son BTS Action Commerciale, et au sein de laquelle elle a travaillé dans la plupart des services. Notamment, lors des années les plus importantes, dans la gestion de la production, puis au service marketing qu’elle a créé et développé.

« Notre Chocolaterie est familiale, explique Anne-Catherine Wagner. Elle a été créée par mes grands-parents, Amélie et Henri Abtey, puis dirigée par maman. Je suis donc la 3ème génération ! J’ai grandi dans cette entreprise, elle a toujours fait partie de ma vie et de mon histoire familiale.C’est une histoire au féminin également, car c’est ma grand-mère qui gérait l’opérationnel, puis ma maman dont j’ai pris la suite. Cette sensibilité féminine se traduit dans toute l’histoire de cette entreprise, dans la créativité de ses produits, ainsi que dans son mode de management ».

  

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

–        Qu’est-ce que le sport féminin représente pour vous ?

J’imagine que dans une équipe sportive féminine, il y a plus de solidarité, d’esprit d’équipe et peut-être moins de rivalité et d’égo. J’aimerais que le sport féminin puisse susciter autant d’intérêt que le sport masculin.

 

–        Comment avez-vous fait votre place en tant que femme ?

J’ai grandi avec des exemples de femmes exceptionnelles qu’étaient ma grand-mère et ma maman.

Elles ont toujours été des battantes et ne m’ont jamais donné l’image que la femme devait se faire une place pour exister.

En tant que femme, je pense que nous savons nous démarquer dans notre rôle de manager par notre écoute et notre bienveillance.

 

–        Quel conseil pourriez-vous donner aux femmes qui n’osent pas se lancer ?

Croire en soi ! Être une Femme est une Force !

Nous n’avons pas de combat à mener pour faire notre place.

Il faut croire en sa légitimité et affirmer ce que l’on est !

 

–        Citez un mot qui vous représente en tant que femme dirigeante ou à poste à responsabilité :

Une de mes collaboratrices m’a offert à Noël une petite statuette à l’effigie de Wonder Woman 

Pour moi, c’est un joli clin d’œil qui allie Force et Féminité.

Aujourd’hui, dans ce contexte de pandémie, je crois que tous les dirigeants « hommes » comme « femmes » ont été des SuperHéros !

 

Au quotidien, je me vois comme une dirigeante à l’écoute et bienveillante mais, aussi, qui ne baisse jamais les bras.

 

–        Qu’est-ce qui vous a donné envie d’entreprendre / de devenir manager ?

Ce qui m’a donné l’envie d’entreprendre est surtout lié à mon histoire familiale.

Ma force, je la puise dans l’histoire de notre Chocolaterie, mais également dans tout ce que j’ai pu construire avec mes collaborateurs et les liens de confiance que nous avons pu tisser ensemble.

C’est une très belle aventure que nous vivons ensemble !

 

–        Quel est votre endroit préféré à Mulhouse ?

J’aime beaucoup la place de la Réunion en été.

S’asseoir à la terrasse d’un café, et regarder la ville qui s’anime !

 

–        Une anecdote amusante de votre vie professionnelle :

Si je reste dans la thématique de la place de la femme dans un monde de chefs d’entreprise, l’anecdote qui revient le plusQuand je suis en déplacement professionnel, avec mon Directeur Commercial, nos interlocuteurs vont d’abord penser que je suis son assistante et non pas la Présidente de l’entreprise. Parfois nous en jouons !

 

–        Qu’est-ce qui vous motive dans votre métier ?

Ce qui me motive dans mon métier, c’est la relation de confiance que j’ai pu bâtir avec mes collaborateurs. Nous avançons ensemble en réinventant le fonctionnement de la vie de l’entreprise, des relations humaines, des modes de communication, des moments de convivialité.

Nous avons su créer un modèle d’entreprise familiale qui correspond à mes valeurs humaines et j’en suis fière !

 

–        Que pensez-vous de la place de la femme dans la société ?

Je pense que la femme est complémentaire à l’homme et que c’est une force pour ceux qui l’ont compris !

 

–        Quelles sont vos plus belles réussites en tant que femme ?

Mes plus belles réussites sont d’avoir su trouver un équilibre entre ma vie familiale et professionnelle et d’avoir pu mener les deux de front ! J’ai repris la direction de l’entreprise en élevant seule mes deux enfants. C’était une énergie quotidienne à donner, mais je suis fière de cette réussite.

 

–        Qu’est-ce que la journée des droits des femmes vous inspire ?

 Cette journée est importante pour rappeler qu’il existe encore des inégalités.

Mais j’ai le sentiment que, chaque année, la place de la femme se renforce dans la société.

Nous y arriverons ! !

 

–        A vos yeux, quels sont les trois sports qui se conjuguent le mieux au féminin ?

Le sport ne doit pas avoir de genre. Je n’aimerais pas stéréotyper un sport ou rester dans le cliché « danse pour les femmes » et « foot pour les hommes ».

L’important dans le sport est d’y trouver du plaisir et d’avoir le sentiment de se dépasser.