ASPTT Mulhouse – Terville/Florange : sur l’air des lampions

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

ASPTT Mulhouse – Terville/Florange : sur l’air des lampions

Quatre jours après une mémorable qualification pour le final four de la Coupe de France, dans un match au scenario irréel aux dépens de Béziers, l’ASPTT Mulhouse accueille Terville/Florange (samedi à 20h au Palais des sports) avec des intentions festives.

Des hold-up, l’ASPTTM en a signé quelques-uns en 27 années au plus haut niveau. Et, cela, dès sa première saison de la série en cours, en 1992, au gymnase Hunebelle. L’équipe mulhousienne, alors coachée par Brigitte Trouillet, avait battu Clamart en remportant les deux derniers sets (17-15 et 17-15) après avoir été menée deux sets à rien et sauvé deux balles de match. Un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître quand les sets se jouaient encore en 15 points, avec deux points d’écart pour conclure et obligation d’avoir le service pour marquer. Mais, sauver huit balles de match, au risque de perdre en trois sets secs, avant de retourner la situation pour s’imposer 35-33, 25-23, 16-14, c’est du jamais vu ! Avec le suspense haletant qui a pesé sur le match et le happy end qui s’en est suivi, même Hitchcock et Spielberg réunis n’auraient pu réaliser une meilleure fiction. Autant dire que les absents ont eu tort et on ne peut que leur conseiller, vivement, de revenir très vite au Palais. Et cela dès samedi pour la venue de Terville/Florange !

Quelque peu orpheline face à Béziers, en l’absence de son coach François Salvagni frappé par le décès de sa belle mère, l’équipe mulhousienne n’avait probablement pas le cœur à se battre en pareilles circonstances. Pourtant, les joueuses de Christophe Magail se sont déchirées pour arracher la victoire. Et si, techniquement, l’ASPTTM n’a pas été exempte de reproches il faut bien avouer que l’état d’esprit des Héléna Cazaute, Olga Trach et leurs amies, a été remarquable et à l’origine d’un exploit qui doit en inspirer d’autres.

Certes, samedi, on ne parlera pas d’exploit en ce qui concerne l’ASPTT Mulhouse qui récupèrera son coach François Salvagni. Face à Terville/Florange, qui reste sur trois défaites consécutives (face à Aix/Venelles 0-3, à Chamalières 2-3 et Marcq-en-Baroeul 1-3), seule la victoire sera concevable. Le récent succès de Cannes au Cannet (3-1) tend à confirmer que la concurrence s’étoffe aux côtés de Béziers et de Nantes. L’ASPTT Mulhouse compte deux points d’avance sur son premier poursuivant, Béziers qui déposera sa carte de visite au Palais dans quinze jours, et la marge est trop étroite pour hypothéquer le capital.  Et, comme le dit régulièrement François Salvagni : « dans ce championnat, le moindre point perdu ne se rattrape pas ! »

L’ambition avouée des dirigeants lorrains se limite au maintien. Actuellement 10e au classement, Terville/Florange est dans les clous pour parvenir à ses fins et la victoire acquise aux dépens de Saint-Raphaël et le point pris à Chamalières abondent dans ce sens. Il n’empêche que Margaux Bouzinac, l’une des passeuses de l’équipe de France, la Portugaise Julia Kavalenka (7e meilleure marqueuse de la Ligue A féminine), la jeune centrale française Mariam Sidibé et leurs amies ont des arguments à faire valoir et n’auront rien à perdre à Mulhouse. Le danger pour l’ASPTTM viendra de là !

Article signé Christian Entz

Gros plan sur Terville/Florange

Arrivées : Pickrell (North Carolina state U./NCAA) ; Schawn (P. Marsala/Italie A2) ; Gorelina (Syracuse U/NCAA) ; Kavalenka (Cueno/Italie) ; McGregor (Gislaved/Suède)

Départs : Aminata Gueye ; Kristine Miilen (Pannxiakos, Grèce) ; Maddie Palmer (Liiga Ploki, Finlande) ; Kristel Moor (Tal Techn Estonie) ; Madison Dennison

Effectif : Kylie Pickrell (1,83m, USA, P, 22) ; Margaux Bouzinac (1,78m, France, P, 23) ; Courtney Schawn (1,85m, USA, A/R, 23) ; Anastasiya Gorelina (1,90m, Ouzbékistan, A/R, 23) ; Polina Pitou-Bratuhhina (1,83m, Estonie, A/R, 31) ; Athénais Vivien (1,75m, France, A/R, 20) ; Julia Kavalenka (1,93m, Portugal, AT, 20) ; Mariam Sidibé (1,81m, France, CC, 26) ; Eliise Hollas (1,84m, Estonie, CC, 26) ; Ashlyn McGregor (1,87m, USA, CC, 25) ; Yousra Souidi (1,62m, France, L, 18). Coach : Romain Pitou