ASPTT MVB : en tête dans la douleur

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

La 14e journée de la Ligue A féminine sera marquée d’une croix blanche pour l’ASPTT Mulhouse. Après les défaites de ses concurrents directs, Béziers et Nantes battus par Cannes (1-3) et Paris/Saint-Cloud (1-3), l’ASPTTM a repris la 1re place du classement en disposant de Vandoeuvre/Nancy au tie-break après avoir été menée deux sets à un. Autant dire que ce dimanche au Palais n’ pas été des plus paisibles. La faute à une belle équipe lorraine qui a joué crânement sa chance.

En l’absence de Leandra Olinga Andela, victime d’une rupture des ligaments croisés et out pour la saison, c’est Héléna Cazaute qui est promu capitaine et néanmoins remplaçante au profit d’Anna Haak qui retrouve ses anciennes coéquipières lorraines. La pioche est bonne puisque c’est la Suédoise qui va permettre aux Mulhousiennes, au service, de recoller au score (11-14, 15-14) après les exploits de McKenzie Jacobson (0-3 puis de 7-11 à 7-14) dans le même registre.

Doté de grands gabarits, avec cinq joueuses entre 1,89m et 2,03m, Nancy est en mesure de dominer le filet. La seule solution qui s’offre à Mulhouse est d’exploser la réception adverse et de tenir la sienne. Ce qui est loin d’être le cas. A 20-20, sans bien jouer, l’ASPTTM a toujours son sort entre les mains. Trois énormes boulettes en réception et à la passe ruinent les derniers espoirs locaux (21-24, 23-25).

La manche suivante est plus en rapport avec la hiérarchie du moment. Mulhouse stabilise sa réception et Madison Bugg parvient à solliciter ses centrales, Tessa Polder et Georgia Lamprousi. Cette dernière est à l’origine du break mulhousien (10-10, 13-10). Elle a surtout le mérite de prendre le service à 17-14 pour ne plus le lâcher jusqu’à 25-14 ! Du bel ouvrage… Mais qui ne dure pas. Le 3e set est tout à l’avantage de Vandoeuvre/Nancy (1-5, 8-14, 15-20, 19-25) avec la généreuse contribution locale concrétisée par dix points directs donnés à son adversaire.

Laetitia Moma Bassoko, pas forcément bien sollicitée et créditée de 5 attaques gagnantes sur 22 tentées sur le match, fait les frais de cet échec. François Salvagni change son fusil d’épaule et son six de base. Anna Haak, décisive dans ce succès, passe en pointe à la place de l’internationale camerounaise tandis que Héléna Cazaute et Ivana Vanjak se partagent la réception attaque aux côtés de la paire de centrales Polder-Lamprousi. La solution est bonne. Certes, Vandoeuvre-Nancy colle aux basques des Mulhousiennes et mène pour la dernière fois du match à 12-13. A partir de là, les mouches changent d’âne sur la première frappe, digne de son talent, d’Héléna Cazaute (13-13). Georgia Lamprousi (14-13), Anna Haak (17-16, 20-19), Tessa Polder (21-19), Yvana Vanjak (23-20), MVP de cette rencontre avec 24 points, donnent de l’air à l’ASPTTM avant la conclusion d’Héléna Cazaute (25-22). Le match bascule définitivement à l’entame du tie-break sous l’impulsion de Madison Bugg (4-0). Sur un ace de la passeuse américaine, Nicole Edelman, Nancy comble l’écart (10-7) avant de craquer face à la furia locale (15-8).

Mardi, face à Saint-Raphaël, il restera un dernier effort à produire pour espérer passer Noël au chaud !

 

Christian Entz

 

ASPTT Mulhouse : 3
Vandoeuvre/Nancy : 2
Les sets : 23-25 (27), 25-14 (24′), 19-25 (27′), 25-22 (32′), 15-8 (15′). Temps total de jeu : 2h05. Arbitrage de M. S. Carre et Mme I. Dufour.
ASPTTM  : 58 attaques gagnantes sur 143 (41 %). Vanjak 21, Haak 14, Lamprousi 7, Polder 6, Moma Bassoko 5, Cazaute 4, Bugg 1. 11 services gagnants. 15 blocs. 26 fautes directes dont 14 au service. Six de base  : Bugg (puis Viggars), Haak, Vanjak (puis Cazaute), Moma Bassoko, Polder, Lamprousi. Libéro : Soldner. Entr : F. Salvagni.

VNVB : 50 attaques gagnantes sur 153 (33 %). Burazer 14, Rodriguez 11, Jackobson 8, Thater 8, Palgutova 4, Slancheva-Linord 2, Miilen 2, Edelman 1. 7 services gagnants. 11 blocs. 22 fautes directes dont 10 au service. Six de base : Edelman, Palgutova (puis Millen), Rodriguez (puis Slancheva-Linord), Burazer, Thater, Jackobson (puis Paradzik).  Libéro : Menet-Haure. Entr :  R. Arsov