ASPTTM-Cannet : déjà un choc au sommet

Publié le

Le tenant du titre face au grand favori du championnat.
Ce n’est ni plus ni moins que l’affiche proposée ce samedi à 20h au Palais des sports Gilbert Buttazzoni entre l’ASPTT Mulhouse et Le Cannet, toujours invaincus, et qui pointent dans le trio de tête de la Ligue A féminine en compagnie de Cannes.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

François Salvagni, le coach mulhousien n’a jamais caché que la meilleure équipe du championnat, à ses yeux, est Le Cannet. Un Cannet tout neuf avec pas moins de treize arrivées et une seule rescapée du dernier effectif : Eva Yaneva.

Cela fait quelques saisons que Le Cannet nous a habitués à aligner du beau monde. Mais là, c’est un collectif XXL qui est mis à la disposition de Lorenzo Micelli. Il y a l’attaquante américaine Sherridan Atkinson, qui a fréquenté le championnat turc (Bursa 2019/2020 et Galatasaray2018/2019) avant de rejoindre la Pro League US la saison dernière, la passeuse italienne Giulia Carraro qui a remporté la coupe d’Europe de la CEV avec Monza en infligeant un double 3-0 au Galatasaray en finale, la libéro russe Tatiana Simanikhina (ex-Tulista Tula en 2020/2021) championne de Russie en 2020 avec le Dinamo Kazan, la Tchèque Michaela Mlejnkova (ex-Stuttgart en 2020/2021) qui, sous les couleurs de Rzeszow, avait été l’un des bourreaux de l’ASPTTM lors de la cruelle élimination mulhousienne (13-15 au golden-set) en 16es de finale de la Coupe d’Europe de la CEV en 2019, la centrale Maja Aleksic championne du monde avec la Serbie en 2018 et meilleure contreuse centrale des championnats du monde des moins de 20 ans en 2015, et, toujours Eva Yaneva. A 36 ans, l’internationale bulgare, qui a gagné le championnat du monde des clubs en 2014 avec le Dinamo Kazan, le championnat de Chine avec Tianjin en 2016 et qui a été six fois championne de France avec Cannes, rayonne encore au filet. « C’est une équipe qui propose quatre solutions d’attaque toutes très crédibles avec Mlejnkova, Yaneva, Savic ou Atkinson, et la centrale au filet, confie François Salvagni. Ça va être très difficile à faire des choix ». Les trois premiers résultats du Cannet, victoires face à Marcq-en-Baroeul (3-1), à Evreux (3-0) et face à Aix-Venelles (3-1), tendent à prouver la valeur de l’effectif azuréen qui aura le double objectif de chercher le titre et briller en Coupe d’Europe de la CEV où Le Cannet sera opposé aux Bélarusses de Minsk dès le mois prochain.

Du côté de Mulhouse, on aurait aimé connaître moins de frayeurs le week-end dernier face à Marcq-en-Baroeul. La victoire obtenue à l’arrachée (3-2) n’en constitue pas moins un bon résultat selon François Salvagni : « Il faut savoir que nos deux passeuses ont connu des problèmes physiques durant la semaine précédente. Pia Kästner avait des soucis de genou et Megan Viggars souffrait des cervicales. On s’est présenté à Marcq-en-Baroeul quelque peu diminué et il n’en fallait pas davantage pour transcender les Nordistes. Si je me fie aux entraînements de mercredi et jeudi, les meilleurs qu’on ait fait depuis le début de saison, je peux dire que tout est rentré dans l’ordre et que tout va mieux chez nous ! »

L’ASPTTM est annoncée au grand complet et suffisammentmotivée pour enflammer un Palais qui devrait faire le plein.Puisse la victoire être au rendez-vous pour que la fête soit totale !

Article signé Christian Entz

Gros plan sur le Voléro Le Cannet

Arrivées : Aleksic (Alba Blaj/Roumanie), Stojiljkovic (Paris Saint-Cloud), Carraro (Monza), Mlejnkova (Stuttgart), Palgutova (VNVB), Fortuna (Mougins), Atkinson (AthletesUnlimited Pro League, Dallas), Savic (Jedinstovo Pazova, Serbie), Martin (Mougins), Polder (ASPTT Mulhouse), Mayer (Cannes), Parlangeli (Cannes), Simanikhina (Tula, Russie)

Départs : Kornienko (bekescsabai Robalpa, Hongrie), Schmit (Hämeelinnan, Finlande), Georgieva, Sakradzija (Lugoj, Roumanie), Agbolossou (Wiesbaden), Schalk (France avenir 2024), Mammadova, Reed (Sesi vôlei Bauru, Brésil), Abrhramova (Mougins, DEF), Stone, Kullerkann (PAVB), Giardino (PAVB), Ortschitt (Le Cannet/N2)

Effectif : Nina Stojiljkovic (1,80m, France, P, 24 ans), Giulia Carraro (1,75m, Italie, P, 17 ans), Eva Yaneva (1,85m, Bulgarie, A/R, 36 ans), Michaela Mlejnkova (1,85m, Rep. tchèque, A/R, 25 ans), Karin Palgutova (1,86m, Slovaquie, A/R, 28 ans), Antonella Fortuna (1,78m, Argentine, A/R, 26 ans), Sherridan Atkinson (1,98m, USA, AT, 24 ans), VanjaSavic (1,93m, Serbie, AT, 19 ans), Pauline Martin (1,88m, France, CC, 26 ans), Tessa Polder (1,89m, Pays-Bas, CC, 24 ans), Maja Aleksic (1,88m, Serbie, CC, 24 ans), Chloé Mayer(1,86m, France, CC, 24 ans), Francesca  Parlangeli (1,68m, Italie, L, 31 ans), Tatiana Simanikhina (1,68m, Russie, L, 20 ans). Entraineur : Lorenzo Micelli (Italie).