ASPTTM : la 2e place est assurée

Publié le

Les volleyeuses mulhousiennes ont concédé leur 3e défaite de la saison en Ligue A féminine en s’inclinant au tie-break, à Aix/Venelles, samedi soir. Elles pourront se rattraper dès mardi (à 19h) au Palais des sports Gilbert Buttazzoni, en accueillant Vandoeuvre-Nancy. Ce derby du Grand-Est était initialement programmé le 5 février et avait été reporté en raison de cas Covid.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Samedi soir, malgré la bonne option du 3e set qui lui avait permis de mener deux manches à une après une rude bagarre dans le set initial (30-28), l’ASPTTM a perdu un point. Un point sans grandes conséquences puisque dans le même temps Nantes s’est incliné (3-0) à Terville. Avec 9 points d’avance sur Nantes qui n’a plus que deux matches à jouer, les Mulhousiennes ne peuvent plus être rattrapées. En revanche, pour prétendre à la 1re place il leur faudra gagner au Cannet qui a écrasé Béziers (3-0) ce week-end.

Le principal bémol concernant la défaite de l’ASPTTM à Aix c’est que, si les Provençales devaient s’incliner face au Cannet (mardi prochain) et à Nantes (samedi), il serait fortement probable qu’Aix/Venelles termine le championnat à la 7e place pour être un adversaire potentiel des Mulhousiennes en quart de finale des play-offs. Or, affronter un adversaire qui possède la bonne formule pour gagner n’est jamais simple. Quant aux raisons de cette défaite, les chiffres laissent apparaître des carences offensives certaines avec 16 fautes directes en attaque dont 12 pour Kimberly Drewniok (7) et Anna Haak (5). MVP de la rencontre face à Marcq-en-Baroeul, avec 58 % de réussite offensive, Kimberly Drewniok a signé une copie à 33 % dans le même registre à Aix. Il est vrai que face à Marcq-en-Baroeul, les chiffres offensifs de l’ASPTTM ont été très flatteurs (entre 54 et 51 % d’efficacité établi par les différents statisticiens) pour se rapprocher du record de 57 %, enregistré le 26.01.2021, face à un Cannet à la dérive (25-17, 25-10, 25-14).

Il est évident que ce secteur de jeu devra être amélioré ce mardi face à Vandoeuvre-Nancy qui reste sur une belle performance à Paris (3-1). De plus, avec dix points de retard sur la dernière place qualificative pour les play-offs, les Lorraines n’ont plus rien à espérer et à perdre si ce n’est de gagner le derby du Grand-Est.

Article signé Christian Entz

PAYS D’AIX VENELLES : 3
ASPTT MULHOUSE  : 2
Les sets : 30-28 (34′), 22-25 (31′), 19-25 (24′), 25-21 (31′), 15-10 (15′). Temps total de jeu : 2h16. Arbitrage de MM En Rejaeyan et K-G. Assogba. Salle N. Mandela.
PAVB :  73 attaques gagnantes sur 179 (41 %). Partenio (19/41), Abderrahim (18/43), Rotar (17/44), Trach (10/16), Kloster (7/21),  Korhonen (2/9), Grbic (0/2), Kullerkann (0/1). 3 services gagnants (Rotar 2, Grbic 1). 10 blocks (Trach 2, Kloster 2, Abderrahim 2, Kullerkann 2, Rotar 2). 18 fautes directes dont 9 au service. Six de base : Grbic (puis Bouzinac), Partenio (puis Dékány), Abderrahim, Rotar (,puis Korhonen), Kloster (puis Kullerkann), Trach. Libéro : Giardino. Entraîneur : A. Orefice.
ASPTTM : 73 attaques gagnantes sur 174 (42 %). Coneo (21/50), Drewniok (17/51), Haak (17/40), Van Avermaet (6/9), Lamprousi (5/10), Olinga Andela (5/7), Pressley (1/4), Kästner (1/3). 5 services gagnants (Kästner 2, Lamprousi 1, Haak 1, Pressley 1). 7 blocks (Van Avermaet 2, Drewniok 2, Lamprousi 1, Haak 1, Coneo 1).  20 fautes directes dont 4 au service. Six de base : Kästner, Coneo Cardona, Haak (puis Jaegy), Drewniok (puis Pressley), Lamprousi (puis Olinga Andela), Van Avermaet. Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni.