ASPTTM : la finale est en jeu

Publié le

Victorieuse du match aller, l’ASPTT Mulhouse affronte Cannes, ce dimanche à 17h au Palais des Victoires de La Bocca, pour une place finale. Quant aux Cannoises, elles jouent leur avenir… En cas de défaite, elles seront privées de Coupe d’Europe. Autant dire que ce sera chaud même si la Côte d’Azur est sous la pluie !

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Si le Palais des sports mulhousien bénéficie depuis peu de l’appellation certifiée de temple du volley féminin, avec ses fidèles reconnus au rang des meilleurs, le Palais des Victoires cannois appartient à la légende. C’est là que le RC Cannes a conquis ses 21 titres de champion de France, que Russes, Italiennes, Polonaises et Turques se sont cassé les dents et que les Cannoises ont obtenu leurs lettres de noblesse avec deux Ligues de champions (2002 et 2003). Et c’est là que Mulhouse tentera ce dimanche après-midi de commettre un crime de lèse-majesté… Priver Cannes de Coupe d’Europe et, par là même, d’accéder à une dixième finale de play-off, titre de championnes de France en jeu.

Que ce soit à Cannes ou à Mulhouse, Filippo Schiavo et François Salvagni sont formels… C’est dimanche ou jamais ! « On ne va pas attendre mercredi pour ses qualifier » confirme le président Daniel Braun prêt à faire l’impasse d’une juteuse recette qu’un match d’appui assurerait.

Habituellement de nature joyeuse, François Salvagni se garde bien du moindre excès de confiance et use de superlatifs pour vanter la valeur de l’effectif cannois. « C’est très très fort… Ce sera très très difficile… Le block cannois ? C’est très trèsgrand ! ». Il suffit d’ailleurs de consulter la liste des candidates à la draft qui sélectionnera les joueuses étrangères susceptibles d’intégrer le très relevé et lucratif championnat coréen. Trois Cannoises (Carly Dehoog, Micaya White et Jaali Winters) y figurent… Et aucune Mulhousienne.

Lors du match aller, remporté par l’ASPTTM (3-1 : 26-24, 23-25, 25-19, 25-19), les Mulhousiennes ont signé un succès déterminant sans pour autant réussir un grand match. C’est très certainement cette marge de progression possible qui tend à accorder une certaine sérénité aux coéquipières de LéandraOlinga Andela et de Léa Soldner. Pour peu que la réception mulhousienne gagne en stabilité et que l’attaque soit aussi percutante que Kimberly Drewniok l’a été au premier set du match aller, l’ASPTTM sera en droit de prétendre à l’exploit.

Article signé Christian Entz

Ligue A féminine
Play-offs
Demi-finales aller
ASPTTM – Cannes 3-1 (26-24, 23-25, 25-19, 25-19)
Le Cannet – Terville 3-0 (25-23, 25-21, 25-16)

Demi-finales retour
Cannes – ASPTTM dimanche à 17h
Terville – Le Cannet dimanche à 16h

*Match d’appui éventuel le mercredi 27.04 à Mulhouse et au Cannet. Les demi-finales se jouent au meilleur des trois matches.

LES DERNIERES REACTIONS A 24 HEURES DU COUP D’ENVOI

Léa Soldner (libéro de l’ASPTTM) : « Je sens bien notre équipe. C’est bien qu’on soit arrivé à Cannes dès vendredi. Cela nous a permis de faire un bon entraînement. Maintenant on va faire une bonne séance de soins et profiter d’une bonne nuit de sommeil. Le fait de jouer à 17h, même s’il s’agit d’un horaire particulier, n’est pas inhabituel. C’est un horaire qui correspond à certaine de nos séances d’entraînement. Et là, on va jouer pour une place en finale… Si on n’est pas motivés à ce moment-là on ne le sera jamais ! »

Léandra Olinga Andela (capitaine de l’ASPTTM) : « Franchement on est très bien. On est sur une bonne vibe »…Avec décodeur : « Sur une bonne vibrrrrraaaation ! »

Pia Kästner (passeuse de l’ASPTTM) : « Toutes les joueuses sont dans le coup et on ressent un authentique plaisir à jouer ce match pour une place en finale. Avec Stuttgart, j’ai joué trois demi-finales de play-offs et toutes gagnées ! »

Silke Van Avermaet (centrale de l’ASPTTM) : « On veut gagner ce match. Ce n’est pas parce qu’il nous reste une chance d’obtenir la qualification mercredi, à Mulhouse, qu’on va attendre jusque-là… On veut le faire maintenant ! »

Christophe Magail (coach-adjoint) : « Le groupe est bien. On a bien travaillé. Peut-être que la pression va se faire sentir dimanche. Mais-là, les joueuses sont sans tension ».

Luigi Carriero (kiné de l’ASPTTM) : « Les joueuses sont très concentrées sur leur objectif. Mais je les sens également très impatientes. Elles sont prêtes pour ce rendez-vous-même si nous arrivons en fin de saison et qu’elles ont cumulé beaucoup d’effort et de sauts pour en arriver-là ! Ce samedi, toutes les joueuses bénéficieront de soins pour performer dimanche ».

Daniel Braun (président de l’ASPTTM) : « Je sens que nous sommes prêts. De ce que les joueuses ont montré à l’entraînement de ce samedi, elles dégagent une belle énergie. Il faudra garder cet état d’esprit… Je suis confiant ! »

Propos recueillis par C.E.