ASPTTM : Les « Ex » sont de retour

Publié le

L’ASPTT Mulhouse accueille Aix/Venelles, ce mardi à 20h (match en direct sur Alsace 20), dont la moitié du six de base est constitué d’ex-Mulhousiennes.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Myriam Kloster, qui a porté les couleurs mulhousiennes de 2008 à 2011, Olga Trach, l’ex-capitaine et championne de France en 2017 avec l’ASPTTM (à Mulhouse de 2014 à 2020), et la Suissesse Laura Kunzler (2019-2020) seront de retour au Palais des Sports Gilbert Buttazzoni ce mardi soir sous le maillot d’Aix.

Le renfort des ex-Mulhousiennes et l’apport d’un solide contingent du RC Cannes (Myriam Kloster, la passeuse serbe Tanja Grbic, la Colombienne Coneo Cardona et l’ex-adjoint de Ricardo Marchesi, Alessandro Orifice), ont fait d’Aix/Venelles un des six prétendants au titre. Malheureusement pour les Provençales, capables d’infliger la seule défaite à Béziers (3-0), elles ont aussi perdu des points face à des adversaires largement à leur portée tels Chamalières et Marcq-en-Barroeul. Actuellement 5e au classement, avec deux matches en moins et quinze points de retard sur les Mulhousiennes, Aix/Venelles est néanmoins sur le podium virtuel en gagnant un seul de ses matches en retard. Et, donc, toujours en course pour une place en Coupe d’Europe.

Contrairement à l’ASPTTM qui a déjà disputé huit rencontres cette année, Aix/Venelles n’a que deux matches au compteur depuis le 18 décembre 2020. Exemptes en début d’année, contraintes d’accepter le report des matches face à Nantes et Saint-Raphaël, les Provençales ont repris la compétition 2021, en février, avec une élimination sans gloire en Coupe de France à Mougins (2-3) avant le sursaut d’orgueil de ce dernier week-end pour atomiser Vandoeuvre-Nancy en trois sets et en ne laissant que 46 points aux Lorraines. Un score encore plus expéditif que celui réalisé par l’ASPTTM aux dépens de Terville-Florange (48 points concédés).

Battues par Aix en demi-finale de la Coupe de France (0-3), en septembre 2020, avant de s’imposer sur le même score en Provence trois semaines plus tard, les Mulhousiennes se doivent d’enlever la belle pour garder Béziers à distance et préserver leur place de leader.

Article signé Christian Entz