Au lendemain de la victoire de l’ASPTTM face à Plovdiv

Publié le

Confidences bulgares du matin

Plovdiv s’est réveillé sous un beau soleil, ce matin, au lendemain de la victoire sans appel de l’ASPTT Mulhouse face aux Bulgares de Plovdiv. Le ciel est bleu et le sourire de rigueur au petit-déjeuner même si le sommeil a été difficile à trouver.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

« J’ai eu beaucoup de mal à m’endormir, confirme ainsi Léa Soldner, auteur d’un gros match en défense. Après la victoire, il y avait beaucoup d’excitation… Beaucoup d’appel au téléphone. Les gens, nos proches aussi, se disent très fiers de notre équipe. Je suis très contente d’avoir donné de la joie. On a beaucoup donné dans ce match. Mais, nous avons également pris beaucoup de plaisir. Avant de m’endormir, j’avais le coeur chaud ! »

Unique dans son genre, Manon Jaegy n’a pas fait de beaux rêves : « Ben non… J’ai fait des cauchemars ! » Par rapport au match ? « Mais non… J’ai regardé un film d’horreur avant-hier et les images sont encore gravées dans ma tête ! »

« Cela fait plaisir de se réveiller après une victoire pareille, confie Laetitia Moma-Bassoko. J’ai eu de nombreux messages de mes amis, de proches, de France, de Turquie, du Cameroun. Ils sont tous fiers de ce que nous avons fait ! » Victorieuse pour son premier match de Champion’s League, Ivana Vanjak n’est pas prête à oublier : « J’avoue qu’il y avait beaucoup d’émotions. Je me suis donné une heure pour répondre aux nombreux messages reçus avant d’essayer de chasser les images de ce succès pour penser au match qui nous attend et trouver le sommeil ! »

« J’ai plutôt bien dormi, confie Héléna Cazaute. Souvent, c’est quand je perds que je refais le match. Là, il y avait juste du plaisir… J’ai eu de nombreux messages. Ce qui est cool c’est que, en cette période de m…, nous avons réussi à donner un peu de plaisir aux gens. Le retour est touchant ! » A 17 ans, Léonor Henni a touché du doigt la Champion’s League. Un privilège qu’elle savoure à sa juste valeur. « J’ai vibré tout le match, avoue l’espoir mulhousien. Je n’ai pas rêvé davantage cette nuit… Je vis un rêve au quotidien depuis le début de la semaine ! »

Christian Entz à Plovdiv