Du Palais à la Filature

Publié le

A l’aube de la saison 2021/2022, la traditionnelle présentation de l’ASPTT Mulhouse-Volley a eu lieu dans un cadre inédit ce mardi 14 septembre. Championnes de France en titre, les volleyeuses mulhousiennes ont délaissé pour une soirée le théâtre de leur exploit pour s’afficher à la Filature, le temple de la culture dans la cité du Bollwerk.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Magali Magail, manager général de l’ASPTTM-Volley à qui l’on doit cette belle initiative, s’est plu à souligner l’importance de cette soirée qui, « pour la première fois, a réuni le Ballet du Rhin, l’orchestre symphonique de Mulhouse et les volleyeuses mulhousiennes sous un même toit ».

Benoît André, le directeur de la Filature qui a accueilli les décideurs économiques et politiques partenaires de l’ASPTT Mulhouse, a fort justement justifié la présence des sportives dans une arène culturelle : « Parce qu’il existe de multiples passerelles entre la culture et le sport et, aussi, parce que le sport est un spectacle et que les danseurs sont des athlètes ». La prestation du Ballet du Rhin en a d’ailleurs été la meilleure démonstration avant l’apparition sur scène des volleyeuses qui en ont profité pour exécuter une sympathique chorégraphie et dévoiler leur nouveau maillot.

Les nombreux élus, représentant toutes les collectivités territoriales, du Grand Est à la Ville de Mulhouse en passant par la CEA et la M2A, ont pris la parole pour vanter le mérite de l’ASPTT Mulhouse et de son président Daniel Braun et confirmer leur soutien aux volleyeuses mulhousiennes ambassadrices du dynamisme alsacien sur la scène nationale et internationale. Maire de Mulhouse, Michèle Lutz s’est dit « très fière » de celles qu’elle baptise « les filles ». « Fière d’être partenaire » a même repris Nathalie Marajo, conseillère d’Alsace, qui s’est fait l’écho d’une salle tout acquise à la cause d’une équipe qui aura la lourde tâche de défendre son titre. Avant même l’ouverture du championnat, l’ASPTT Mulhouse-Volley peut se vanter de connaître le succès !

Article signé Christian Entz