Haut les mains, l’ASPTTM attaque !

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Haut les mains, l’ASPTTM attaque !

Depuis près d’un demi-siècle d’histoire, encore jamais l’ASPTT Mulhouse n’aura été aussi fournie à l’heure de la reprise. Exception faite pour Héléna Cazaute et Jelena Novakovic, bloquée en Serbie, l’ASPTT Mulhouse a affiché complet pour son premier galop d’entraînement ce mardi après-midi au Centre Sportif. S’il est acquis qu’Héléna Cazaute rejoindra le groupe dès jeudi, après avoir bénéficié de quelques jours de repos supplémentaires en raison de sa présence au stage de l’équipe de France, l’arrivée de Jelena Novakovic est provisoirement suspendue. En raison d’une recrudescence des cas de Covid-19 en Serbie, les autorités serbes ont mis en place de nouvelles mesures sanitaires sur l’ensemble du territoire et l’ambassade de France a bloqué les demandes de visa pour les ressortissants serbes.

 

Toujours d’actualité à Mulhouse, le Covid-19 a amené le staff mulhousien, le président Daniel Braun et son manager-général Magali Magail en tête, à innover. Traditionnellement, la reprise propose une séance de décrassage. Cette fois, il a été question de tests de dépistage au Covid-19. Un passage obligé, effectué lundi, pour avoir le droit de suer à grosses gouttes ce mardi et pour la semaine à venir qui compte huit séances de musculation et de travail spécifique avec bain froid en fin d’après-midi.

Entouré de son staff dont l’adjoint Christophe Magail, le préparateur physique Gino Kokuvi et le kiné italien Luigi Carriero, François Salvagni ne cache pas que cette reprise n’est pas comme les autres avec des composantes inédites. « C’est totalement différent de ce que l’on connaît, confie le coach italien. C’est la première fois que l’on reprend après une pandémie -qui a engendré une coupure de près de quatre mois – et une échéance capitale avec une compétition importante dans huit semaines : le final four de la Coupe de France (programmé à Cannes les 19 et 20 septembre).

La saison dernière nous avions pour objectif les play-offs et nous étions prêts pour le rendez-vous qui n’a pas eu lieu. Aujourd’hui, il faut faire vite avec, de suite, une compétition importante – disputée sur deux matches couperets – qu’il faudra gérer avec de nouveaux effectifs. En marge du trophée que le club espère conquérir, il y a aussi un autre objectif tout aussi important… Celui de donner envie aux gens de revenir au Palais pour voir leur équipe de volley ! »

Article signé Christian Entz

 

Les potins de la reprise
Christina Bauer s’invite. Parmi les p’tites nouvelles,Tessa Polder, Ivana Vanjak, Megan Viggars, Georgia Lamprousi et Anna Haak en tête, une autre grande silhouette a attiré le regard. Celle de la Mulhousienne et ex-Cannoise, Christina Bauer, venue en voisine pour prendre part à l’entraînement. Maman d’une petite fille depuis le mois d’avril, elle est actuellement en vacances chez ses parents et a un besoin urgent de goûter au ballon après en avoir été privé durant de longs mois.

 

Du neuf au Centre de formation.  L’essentiel du Centre de formation de l’ASPTTM, toujours dirigé par Sabrina Dridi, a grossi les rangs postiers à l’heure de la reprise. Dans le lot, il y avait les « anciennes », Andra Artin et Typhaine Henry, deux nouvelles de retour, Emeline Kalt (ex-Rixheim) et Julia Casadéi (ex-Rixheim),  deux vraies nouvelles : la Franco-Grecque Marieta Lavaire (ex-Nantes) et Anna Manzanero (ex-Istres), et l’intégration de deux jeunes du club, Myriam Mebarek et Léonor Henni.

 

26 Américaines en Ligue A.
Madison Bugg est aujourd’hui la seule Américaine de l’ASPTTM. En Ligue A féminine, cette dernière se sentira nettement moins esseulée puisqu’elles sont 26 Américaines à figurer dans les effectifs. Un record !

 

Légende photo

Les Mulhousiennes du collectif pro et du centre de formation de l’ASPTT Mulhouse avec leur staff à l’heure de la reprise. (Photo Christian Entz)