Jelena Novakovic reste à Mulhouse

Publié le

Doublure de Laetitia Moma Bassoko sur le poste d’attaquante de pointe, la Serbe Jelena Novakovic (25 ans, 1,90m) a reconduit son contrat avec l’ASPTT Mulhouse.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Jelena Novakovic est un pur produit de l’Etoile Rouge de Belgrade et de la dure école serbe qui domine la planète du volley féminin du moment (championne du monde 2018 et d’Europe 2017 et 2019). Même si Jelena Novakovic n’a pas pris part à ces derniers exploits, en raison de ses priorités universitaireselle a évolué les cinq années précédant sa venue à Mulhouse dans le championnat universitaire américain avec l’université de Virginia elle n’en a pas moins contribué à l’amorce de cette glorieuse conquête. Elle a été ainsi vice-championne d’Europe U17 (en 2013) et championne d’Europe U19 (en 2014) avec cette sélection nationale arrivéeà maturité depuis la dernière olympiade.

Talentueuse, dotée d’une belle force de frappe et de qualités mentales qui en font la coéquipière parfaite, Jelena Novakovic a su intervenir avec succès pour suppléer Laetitia Moma-Bassoko. Ce qui a notamment été le cas à Paris, face au Stade Français/Saint-Cloud, Jelena Novakovic a assuré son rôle durant les quatre sets de la victoire mulhousienne.

« Jelena a été l’une des joueuses qui ont le plus progressé au cours de la saison, explique le coach, François Salvagni,concernant son choix de conserver la jeune attaquante serbe.Sa grande volonté, son dévouement au travail, associé à une grande intelligence, ont permis à Jelena de s’améliorer dans tous les secteurs du jeu et de devenir un élément important dans notre équipe. Elle aurait certainement pu jouer davantage. Mais, l’important est que lorsqu’elle l’a fait, comme à Paris, elle a été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée. Je suis heureux que malgré les offres, elle ait décidé de rester à Mulhouse pour encore progresser et aider la nouvelle équipe à atteindre ses nouveaux objectifs ».

L’interview de Jelena Novakovic
Que retiens-tu de cette saison ?
J’ai tellement de souvenirs incroyables cette saison ! Le succès que nous avons obtenu est remarquable. Je dirais que le meilleur c’est quand on a gagné les matches contre Béziers… Ce qui étaient une sorte de finale du championnat et de la Coupe de France. C’était aussi spécial de jouer contre certains des meilleures joueuses du monde en Ligue des champions. Et bien sûr, tant de souvenirs amusants avec les filles sur et en dehors du terrain.
Qu’est-ce que tu aimes le plus à Mulhouse ?
J’adore Mulhouse. Il a tout ce dont on a besoin et plus encore. J’adore la ville et aussi les alentours. J’espère que la situation sanitaire s’améliorera bientôt pour pouvoir profiter de mes cafés préférés dans le centre-ville. Mais ce que j’aime le plus, ce sont les gens.
Qu’est-ce qui t’a motivée à rester à Mulhouse ?
L’équipe, les entraîneurs, tous les membres du staff, les gens du club et les supporters ont été formidables. Cela a vraiment été une bonne expérience avec tout ce soutien. Aussi, je ne voulais pas manquer l’occasion de continuer à faire partie de l’équipe qui disputera la Ligue des champions et de me battre pour défendre notre titre de championne de France.
La deuxième année dans une même équipe est souventmeilleure que la première. Qu’en penses-tu ?
Oui ! J‘ai vécu une excellente première saison professionnelle après avoir terminé mes études universitaires et ma maîtrise aux États-Unis. Je crois qu’après une saison historique et tout le travail que nous avons fait individuellement et collectivement, ce sera encore mieux la saison l’année prochaine ! Et j’espère, surtout, que nous allons retrouver nos fans au Palais des Sports !

Article signé Christian Entz