La suprématie du Grand Est est en jeu

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

La suprématie du Grand Est est en jeu

L’ASPTT Mulhouse accueille Vandoeuvre-Nancy ce samedi à 20h au Palais des sports. Une rencontre qui dépasse largement le cadre du traditionnel derby alsaco-lorrain puisqu’il oppose deux équipes qui pourraient s’affronter dès les quarts de finale des play-offs.

Si le championnat s’arrêtait, aujourd’hui, Mulhouse (3e) et Vandoeuvre-Nancy (6e) seraient en concurrence directe pour le billet des demi-finales des play-offs. Certes, il reste neuf journées de championnat à disputer et on en n’est pas encore à spéculer sur la composition des quarts de finale que Mulhousiennes et Lorraines convoitent. Mais, que le derby du Grand-Est oppose deux équipes concernées par les play-offs c’est du jamais vu… Et, il y a tout lieu de s’en réjouir !

Longtemps, Vandoeuvre-Nancy a lutté pour son maintien au sein de l’élite française pendant que Mulhouse jouait les premiers rôles. Depuis cette saison, Alsaciennes et Lorraines partagent la même cour… Celle des grandes ! Et même si l’ASPTTM peut se vanter d’un succès au match aller (3-1) et de compter sept points d’avance sur son adversaire du jour, les Lorraines présentent quelques belles références sur leur carte de visite. A commencer par la série en cours de cinq victoires consécutives avec des succès révélateurs face au Cannet (3-0) et à Béziers (3-2). A côté de ça, les individualités vandopériennes brillent au classement des meilleures joueuses à l’image de l’Espagnole Patricia Rodriguez (ex-CV Barcelone), 2emeilleure libéro de la Ligue A féminine, et des attaquantes-réceptionneuses slovaques, Karin Palgutova et Nina Herelova, qui accompagnent l’excellente Malin Terell (Béziers) sur le podium provisoire de la spécialité.

Emmenées par Laetitia Moma-Bassoko, la meilleure attaquante de pointe du moment en Ligue A féminine, les Mulhousiennes ont ramené un point précieux de leur déplacement à Nantes le week-end dernier. Il s’agissait, pour ces dernières, du match de reprise après un mois de trêve due aux fêtes et aux qualifications olympiques et du report de leur déplacement à Chamalières (reprogrammé le 4 févrierprochain). Force fut de constater qu’elles n’avaient pas encore retrouvé leur rythme de croisière qui fut le leur l’année dernière mais qu’elles s’en approchaient. A entendre les unes et les autres, l’allumage du turbo est promis dès ce week-end. Et si Indy Baijens pouvait rééditer sa performance du match aller, avec sept contres gagnants, personne ne s’en plaindrait au Palais !

Article signé Christian Entz

Au match aller, l’ASPTT Mulhouse a battu Vandoeuvre-Nancy en quatre sets (16-25, 25-20, 25-21, 25-19)